/ / / Expression politique

Expression des groupes politiques

Conformément à la loi 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, la commune réserve un espace à l’expression des conseillers issus des différents groupes politiques. Cette rubrique est une déclinaison électronique de la page consacrée aux tribunes politiques dans le journal municipal de Seyssins.

Avril-mai 2019

AGIR AVEC LES SEYSSINOIS

Pour la 5e année, le conseil municipal a voté le budget de la ville de Seyssins.

Ce budget exigeant porté par la municipalité, traduit une volonté de continuer à porter des projets malgré des conditions financières toujours plus contraignantes. Car depuis2014, rien ne nous aura été épargné sur le plan budgétaire : baisse régulière des dotations de l’État et des subventions publiques et qui représentent aujourd’hui, ce qui est historique, une part presque négligeable des recettes communales ; des systèmes de redistribution entre agglos « aisées » et agglos« à la peine » qui jouent en défaveur de la Métro et donc de Seyssins, transferts de compétences et de recettes à la Métro qui ne portent pas encore leurs fruits en matière d’économies globales…

Malgré tout cela, services municipaux et élus se sont démultipliés pour trouver les ressources nécessaires à de nouveaux investissements en 2019. Pour entretenir et moderniser nos équipements.

Pour favoriser une vie éducative, associative et culturelle ambitieuse. Pour répondre aux nouveaux besoins liés tout à la fois au dynamisme de la population et au vieillissement. Pour avancer vers un monde sans carbone.

Ainsi, la mise en accessibilité des équipements pour tous se poursuit. Et aujourd’hui, plus de 90% des bâtiments communaux sont aux normes « Personnes à Mobilité Réduite ». Avec l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat, nous continuons à œuvrer pour rendre, aussi, ce patrimoine moins énergivore.

Tous ces résultats ne sauraient être là sans les efforts conjugués des employés municipaux et des partenaires associatifs que nous remercions à nouveau. Leurs efforts contribuent aussi à maintenir la stabilité des taux d’imposition communaux à un niveau identique depuis 2006. Déterminée à préparer la ville aux grands enjeux de ce siècle, votre équipe municipale trace le sillon d’une ville qui bouge et n’a qu’une seule ambition : proposer une très belle qualité de vie.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé

SEYSSINS AVENIR

Et si on parlait plutôt d’Europe...

Depuis plusieurs mois, le mouvement des gilets jaunes a centré le débat politique au niveau français. Pourtant une échéance très importante pour notre pays approche : le 26 mai avec les élections du parlement Européen.

Critiquer l’Europe est presque devenu un sport national alors que l’Europe est une belle idée. Une idée qui a permis, pour la première fois de son histoire, à la France de ne pas être en guerre depuis 75 ans avec l’un de ses voisins Européens !

Et pas seulement. Est-ce que les fusées Ariane enverraient des satellites dans l’espace sans l’Europe ? Est-ce que plus de 40 000 étudiants Français partiraient chaque année faire des études à l’étranger sans le programme Erasmus ? Est-ce que nos prêts immobiliers seraient à un taux inférieur à 1 % sans l’Euro ? Est-ce que nous aimerions attendre à nouveau des heures pour traverser les frontières ?

À une époque où la mondialisation est de règle, le repli identitaire est une tendance. Mais qui y gagnerait ? Les Européens ? Ne soyons pas dupes. Ne serait-ce pas plutôt les Etats-Unis avec leur « America First » ? Ne serait-ce pas également les GAFA qui dans la désunion européenne chercheraient le pays idéal sans taxe ? Ne serait-ce pas aussi la Russie qui profiterait de la désunion Européenne pour retrouver sa suprématie sur d’anciens pays d’Europe de l’Est ? Et ne serait-ce pas la Chine qui viendrait puiser les ressources alimentaires et minières qui lui manquent en échange de produits low cost ?

À la veille de la volonté de sécession du Royaume-Uni, ne nous trompons pas dans quelques semaines en votant pour des listes anti-européennes prônant une politique dont les conséquences seraient incertaines et finalement probablement négatives pour les français.

Yves Donazzolo, et Jean-Marc Paucod
seyssins.avenir@mairie-seyssins.fr

SEYSSINS ENSEMBLE

Du jamais vu ! C’est à Seyssins et nulle part ailleurs.

LA DETTE
On pense bien avoir le record de rémunération de banquier avec la négociation de l’emprunt toxique qui a conduit à un taux fixe équivalent de 39,7 % soit 53 fois le taux du livret A. Le maire aurait dû emprunter aux Seyssinois !

LA CLINIQUE DU DAUPHINE
Enquête publique de modification du PLU de Seyssins par Grenoble-Alpes- Métropole terminée le 29 mars. Voir une contribution (cf le site : www.seyssinsensemble.org)

LE GRAND DÉBAT
A Seyssins il est placé sous contrôle de la municipalité qui veille à ce que l’on ne parle surtout pas de Seyssins. (cf le site)

BUDGET 2019
Le budget d’une ville en campagne. Le vote est prévu le 25 mars tandis que notre tribune est donnée le 21. Patientez pour voir notre site début avril !

ELECTIONS EUROPEENNES
Le Brexit nous montre ce qu’il ne faut pas faire. Votons le 26 mai prochain (cf le site)

CONSEIL MUNICIPAL
On a appris la formation d’un nouveau groupe politique formé de 2 conseillers du groupe « J’aime Seyssins » sur l’effectif de 3 et de son allégeance au groupe de la majorité. Le 3e, tête de liste, est généralement absent. On peut parler d’une implosion, d’autant plus étonnante que cette liste avait l’investiture des Républicains et le soutien du sénateur Michel Savin.

C’est très malheureux pour les 699 électeurs qui sont désormais orphelins et dont le vote n’a pas été respecté.

Nous leurs adressons toute notre compassion et les assurons de notre détermination à être une opposition vigilante et en capacité de diriger bientôt la commune avec eux.

Attention, la majorité dispose maintenant de 2 tribunes dans Info Seyssins et le privilège de les écrire après avoir pris connaissance de la nôtre, au nom du débat démocratique (sic). Nous considérons que c’est manifestement un manque d’éthique.

Ne soyez pas dupes.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

Février-mars 2019

AGIR AVEC LES SEYSSINOIS

La colère jaune qui s’est exprimée ces derniers mois traduit d’abord une détresse. Celle de français qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois. Celle aussi d’une France qui se sent délaissée. Ces messages doivent être entendus. C’est le sens du cahier de doléances et d’innovations ouvert en mairie et du grand débat national organisé un peu partout dans le pays. Et maintenant,place au dialogue. Il est plus que temps. La violence et le « dégagisme » mettent en péril notre démocratie. Rappelons-nous de la crise du milieu des années 30. Des émeutes qui ont eu lieu à Paris, qui ont fait de nombreuses victimes et auraient pu balayer la République en 1934.

Alors souvenons-nous et relisons l’Histoire. Regardons le monde et la chance que nous avons de vivre sur un continent de Paix depuis plus de 70 ans.Dans un pays dont le modèle social est envié par-delà les frontières. En 2017, les Français ont fait le choix de transformer la société pour mieux sauvegarder notre modèle. Ne laissons pas la violence et les manipulations empêcher des réformes dont tout le monde s’accorde à dire depuis trop longtemps qu’elles sont nécessaires. C’est pour préserver notre modèle qu’il faut aujourd’hui innover et accompagner le changement. C’est en redonnant du sens, du projet collectif partagé que nous pourrons redonner confiance en l’avenir face aux obscurantismes de tous bords.

Sur le plan local ce constat est valable aussi. L’équipe municipale est déterminée toujours à engager les actions qui permettent de garantir son attractivité à la Ville. 2019 sera une nouvelle occasion d’affirmer le caractère de ville nature de Seyssins, une ville recherchée pour sa qualité de vie.

Bonne année à tous !

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé

J’AIME SEYSSINS

Nous vous souhaitons à tous une très bonne année 2019...

Des manifestations hebdomadaires qui finissent dans la violence, la sortie chaotique du Royaume-Uni de l’Europe, le développement des populismes en Europe, le « shutdown » aux Etats-Unis ou le changement climatique peuvent cependant nous donner des inquiétudes légitimes pour cette nouvelle année !

D’autant que la concorde française qui se manifeste dans les moments difficiles comme les attentats ou dans les moments de joie comme la victoire au mondial de football ne semble être devenue qu’un lointain souvenir.

L’accès aux soins ou à l’éducation est gratuit mais il n’est pas facile pour tous de se loger ou de vivre de son travail. L’information provient aujourd’hui en grande partie des réseaux sociaux sur lesquels l’avis d’un blogueur pourra avoir plus d’audience, que celui d’un spécialiste de l’économie, des sciences ou de la politique. Les raccourcis, les fausses rumeurs et les écrits haineux se propagent à la vitesse de la lumière et n’incitent plus à l’échange.

C’est pourtant bien par l’échange, par l’écoute, par le débat serein d’idées et par le retour d’un bien-vivre ensemble que notre pays pourra continuer à être celui qu’il est. Un pays en paix avec ses voisins depuis 1945, un pays où l’espérance de vie n’a jamais été aussi élevée, un pays qui attire plus de touristes chaque année...

Souhaitons donc que 2019 soit une bonne année pour tous !

Yves Donazzolo, Gérard Istace et Jean-Marc Paucod
http://jaimeseyssins.e-monsite.com


SEYSSINS ENSEMBLE

Le respect, une valeur sûre… mais rare !

Très belle année à vous et à tous ceux qui vous sont chers.
Les évènements en France nous invitent au respect des autres, à Seyssins comme partout ailleurs.

2019, l’année où l’avenir de Seyssins a besoin de votre engagement !
Vous pouvez compter sur le nôtre pour observer la vie municipale et vous informer réellement de la situation de la commune.
Cette « tribune augmentée » met l’accent sur 3 sujets d’actualité qui méritent votre attention car ils sont significatifs de la gestion municipale actuelle.
La tribune intégrale ainsi que les dossiers des thèmes traités sont disponibles sur notre site, www.seyssins-ensemble.org :

L’INSECURITE à SEYSSINS
Dans la nuit du 11 au 12 novembre 2018 8 voitures sont vandalisées dans une copropriété de la Plaine… (cf le site)

LA DETTE DE LA COMMUNE
Le coût de l’emprunt toxique n’est pas une « péripétie » et l’emprunt pour payer l’indemnité de 4 930 000€ à la banque représente plus de 60 % de notre endettement, sans investissement. A l’inverse de n’importe quel emprunt habituel.
Ce surcoût, ajouté aux intérêts, équivaut à un taux fixe de 39,7 %… jusqu’en 2028 !!!
Pourquoi est-il improbable de renégocier l’accord signé par le maire de Seyssins en 2016 ? … (cf le site)

LA CLINIQUE DU DAUPHINE
Le Tribunal Administratif de Grenoble a annulé fin 2018 le permis de construire de la clinique accordé par le Maire de Seyssins. Motifs : la SCI du Vercors, le demandeur, n’étant pas propriétaire de toutes les parcelles et sans l’accord des tiers, n’aurait jamais dû faire la demande.
Le Maire, informé, aurait dû refuser d’emblée le permis de construire. (cf le site)

Respect des autres ?

Merci de votre attention.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

Nov.-déc.-janv. 2018-2019

AGIR AVEC LES SEYSSINOIS

Non, il n’y a plus AUCUN emprunt toxique à Seyssins !

N’en déplaise à certains : le choix de la négociation a été le bon pour l’intérêt du contribuable seyssinois. Il n’y avait pas d’autre alternative et l’actualité nous le prouve. Non, il n’y a plus AUCUN emprunt toxique à Seyssins ! Oui, nous avons préféré la prudence de la négociation plutôt qu’une procédure judiciaire qui se révèle, quoi qu’on en dise, complètement hasardeuse voire dangereuse pour les finances des communes qui ont fait ce choix.

Le récent arrêt de la Cour d’Appel de Versailles dans le contentieux qui oppose la commune de Sassenage à Dexia a fait dire bien des bêtises. Chaque commune a fait ses choix et nous ne donnons pas de leçons. Mais les résultats sont là. Avec la négociation, nous avons obtenu notamment :

- la transformation du prêt toxique de Seyssins en un prêt à taux fixe (à moins de 2% d’intérêt annuels) qui permet de retrouver une totale lisibilité financière
- la reconnaissance du préjudice subi et le versement d’une aide de l’Etat de 220 000 € par an, jusqu’en 2028 (soit une prise en charge de près de 60% de l’indemnité de pénalité pour être sortis du prêt toxique de Seyssins)
- la totale maîtrise de la dette communale. La dette par habitant à Seyssins(716 €) est inférieure à la moyenne descommunes de la même strate (818 €)

Ce choix de raison n’empêche pas de dire notre colère. En tant qu’élus nous dénonçons les dérives bancaires qui ont conduit des milliers de collectivités locales (et aussi des particuliers) à être abusées par les emprunts toxiques, comme avant elles des milliers de familles ont été abusées par la crise des subprimes.

Certains voudraient aujourd’hui faire prendre un risque supplémentaire aux collectivités. Ils tentent un poker sur la voie contentieuse… et sont désormais exclus de toute négociation. Ils ne connaissent pas d’une année sur l’autre le montant des intérêts qu’ils paieront pendant des décennies. Il nous semble que cette situation n’est pas responsable.
Ce n’est pas notre choix. Nous l’assumons pleinement. Avec sérénité.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé

J’AIME SEYSSINS

La Métro travaille à la mise en place au printemps 2019 d’une Zone de Circulation Restreinte (ZCR). L’objectif de cette

ZCR est de contribuer à la qualité de l’air de l’agglomération en restreignant la circulation des véhicules de transport de marchandises et en n’autorisant que les véhicules à basse émission (vignette 2) à l’horizon 2025 pour ce type de transports.

Ce projet concerne la plupart des communes de l’agglomération à l’exception de Seyssins, et de 5 autres communes de la rive gauche du Drac (Seyssinet, Fontaine, Sassenage, Noyarey et Veurey).

Afin notamment d’éviter le report possible de véhicules polluants sur leur territoire, ces communes ont donc demandé un élargissement de la ZCR. De manière surprenante, cette demande a été rejetée par la Métro en juillet dernier et renvoyée à la prochaine mandature.

Pourtant, par la proximité avec les grands axes routiers, Seyssins est une commune déjà fortement exposée aux émissions polluantes. L’équipe municipale a donc rendu un avis défavorable à la mise en place de cette ZCR excluant Seyssins.

La situation est doublement choquante. D’abord puisque notre commune s’oppose ainsi à une mesure d’amélioration de l’environnement, ensuite parce qu’elle n’y est pas associée par la Métro.

Les raisons de cette mise à l’écart restent inconnues malgré nos interrogations. On peut malheureusement imaginer qu’il s’agisse d’une décision partisane et politique liée au fait que les six maires de la rive gauche du Drac ne font pas partie de la majorité de la Métro. L’environnement est pourtant une préoccupation de tous.

Nous voyons à travers cet exemple que la mise en place des dispositions par la Métro est complexe et qu’une meilleure transparence des décisions vis-à-vis des communes qui la compose est nécessaire afin d’être à la hauteur des enjeux.

Yves Donazzolo et Jean-Marc Paucod
http://jaimeseyssins.e-monsite.com

SEYSSINS ENSEMBLE

Devoirs de mémoire,

Le 13 octobre dernier avait lieu à Prénouvel la cérémonie d’accueil des nouveaux arrivants sur la commune. Peu de participants « nouveaux arrivants » mais la possibilité d’être à l’écoute des avis contrastés sur Prénouvel où les actes d’incivilité sont courants.

Le maire s’efforce d’être optimiste mais perd en crédibilité quand il évoque positivement la situation financière de la commune.
Nous vous invitons à relire notre dossier « La dette » sur notre site internet.
Quelques chiffres sur l’emprunt toxique : 4 000 000 € : capital emprunté par D. Migaud en 2002.
Taux variable indexé sur le franc suisse en 2008.
Envolée du taux variable à partir de 2011 pour atteindre plus de 30 % en 2015
En 2016 F. Hugelé signe le diktat de la banque. Le nouveau montage financier équivaut à un taux fixe de 39,7 % applicable aux 2 000 000 € de capital restant à rembourser dans les 13 années à venir.
La dépense publique Hors Normes de Seyssins et de l’Etat sera au final de 6 000 000 €.
Eléments de comparaison :
6 000 000 € c’est 10 années de cantine scolaire ou de subventions aux associations ou à 3 années d’investissement sur la commune.
L’endettement de la commune ne doit pas nous satisfaire. Plus de 60 % de notre dette ne correspondent pas à des investissement mais au paiement à crédit de l’indemnité à la banque. Son montant 4 930 000 € ne fait l’objet d’aucune justification. On croit rêver !

Mauvaise pioche ! Depuis 2016 le cours du franc suisse a évolué et l’ancien taux variable serait voisin de 20 % à comparer aux 39,7 % fixes et définitifs.

Nous allons célébrer le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 après un conflit cruel qui marque encore nos familles, nos villes et villages.

Souvenons-nous !

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com