"VOUS ETES ICI" - BRICE BOURDET / MOIS DE LA PHOTO

Tous les évènements

Saison culturelle 2019-2020
  • Facebook
  • Twitter

Murs géopolitiques, barrières naturelles, fortifications, frontières mouvantes, traversée d’un côté à l’autre, murs de séparation, de protection et d’isolement ou limites imaginaires ?

Une exposition photographique de Brice Bourdet s’inscrivant dans le OFF du Mois de la Photo, en partenariat avec la Maison de l’image.

Dans le cadre du mois de la photo : du 30 octobre au 24 novembre à l’Ancien Musée de peinture de Grenoble.

Retrouvez tous les événements sur la plaquette culturelle 2019-2020 Seyssins / Seyssinet-Pariset.




Vos rendez-vous
  • Mercredi 6/11 à 18h30 : vernissage de l'exposition
  • Mardi 26/11 à 20h30 : Projection/concert autour de l'exposition mettant en valeur le travail d'autres photographes sur le thème "murs et frontières", le tout en musique avec le groupe Nana Sila
Présentation de l'exposition

« Vous êtes ici », peut-on lire sur les plans des villes. Ces indications, censées aider les égarés, peuvent aussi s’interpréter comme une remarque négative et narquoise. « Vous êtes perdus ici », semble nous dire ces grands panneaux, mettant en exergue l’esseulement des individus dans la ville.

La série photographique « vous êtes ici » parle de ces personnes qui ont décidé de quitter leur pays d’origine pour aller vivre ailleurs. Qu’elles soient parties à la suite d’une rencontre, pour découvrir une autre culture, pour des raisons politiques, économiques ou personnelles, leur exil peut se percevoir comme une recherche de soi : se perdre pour mieux se trouver. Cependant, aucun n’arrive vierge dans une nouvelle ville, même ceux venus chercher un nouveau départ. Chacun s’est d’abord construit, ou a été construit, par l’endroit où il a grandi. Avec ou sans nostalgie, ce pays d’origine le définit pour partie et ne le quitte jamais vraiment, il garde pour toujours une résonance particulière. Il faut accepter d’être une addition, ou une superposition, de nos différentes expériences de vie. Accepter de vivre ici et ailleurs, en particulier lorsque les individus doivent composer avec des pays différents, des cultures différentes. C'est l'idée de l'individu comme frontière en mouvement, de la connexion entre l'ici et l'ailleurs, qui est explorée ici. L'idée d'une frontière qui relie, au lieu de séparer.

Mon travail prend comme point d'attache la ville de Berlin. Une ville à l’identité double, longtemps définie par deux parties distinctes, et où l’étude de la notion de frontière prend tout son sens. Capitale européenne, cosmopolite et attractive, elle est confrontée à un afflux permanent de nouveaux arrivants. Les personnages de cette série vivent à Berlin depuis quelques mois ou quelques années, et sont tous de nationalités différentes. Ils ont dû apprendre à combiner leur vie passée et leur existence présente, à compose leur double identité. Les histoires des protagonistes de cette série sont toutes différentes, les chemins qui les ont menés à l’ailleurs divergent, mais un sentiment reste : celui d'un « entre-deux ». Entre là où ils ont grandi, et là où ils ont décidé de vivre aujourd’hui. Entre là où se crée pour eux de nouveaux souvenirs et là où sont leurs anciens.

Les images sont réalisées en deux temps : tout d’abord a lieu une prise de vue de chacun dans sa chambre à coucher berlinoise, place de leur intimité présente, puis ces photos sont tissées avec des images de la ville, village ou région d'origine des protagonistes. Photos anciennes et nouvelles sont alors entrelacées pour créer un nouveau lieu. Un espace inventé, imaginaire, mais qui touche au plus près du monde dans lequel ils vivent, et qu'ils pourraient tous appeler « ici c'est ailleurs ». Un peu comme ces matins où, au réveil, on a besoin de quelques secondes pour se souvenir et comprendre où l’on est. Ces quelques secondes où l’on est partout à la fois. Au final, chacun des personnages de ma série représente un pays imaginaire, entre leur ancienne adresse et la nouvelle, entre Berlin et ailleurs. Mais sans frontière cette fois.