/ / Mesures en vigueur / Déplacements

Mesures en vigueur / Déplacements

Mesures nationales en vigueur à partir du 15 décembre

Couvre-feu, maintien de fermeture des établissements culturels et sportifs, dispositions pour Noël et Jour de l’an, retrouvez l’ensemble des mesures du déconfinement à partir du 15 décembre.

À la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées à une circulation virale bien plus élevée qu’au mois de mai et le virus se propage plus facilement en hiver qu’au printemps.

L’État doit agir à la fois pour éviter une 3e vague mais également pour préserver les services de santé et le personnel soignant en première ligne.




Instauration d'un couvre-feu de 20h à 6h du matin

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les gestes barrières sont moins bien appliqués où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sont interdits de 20h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Des dérogations sont prévues pour :

  • se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple),
  • se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital,
  • pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple),
  • pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi),
  • pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants,
  • pour se rendre auprès d’un proche dépendant,
  • pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant,
  • pour convocation judiciaire ou administrative,
  • pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

Pour tout déplacement entre 20h et 6h, chacun devra se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire avec les documents qui permettront de justifier ce déplacement. Il est possible de télécharger l’attestation sur le site du Gouvernement , celui du ministère de l’Intérieur et sur l’application TousAnticovid ou de la recopier sur papier libre :

Télécharger ici les attestations

Remplir l’attestation en ligne

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.



Les établissements recevant du public qui devaient rouvrir le 15 décembre resteront fermés jusqu’au 7 janvier 2021


Les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle, les musées, mais aussi les stades, gymnases, les salles de sport, les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos restent fermés jusqu’au 7 janvier.

Leur réouverture sera examinée en fonction de la situation sanitaire et notamment des effets des fêtes de fin d’année sur la situation épidémique.



Une jauge inchangée pour les lieux de culte


Les lieux de culte restent ouverts avec la règle d’un siège libre entre deux personnes ou entité familiale ainsi que l’occupation d’une rangée sur deux.



Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Depuis le 28 novembre, l’ensemble des commerces qui étaient fermés pendant le 2e confinement, quelle que soit leur taille, ont pu rouvrir.Cette réouverture doit se faire dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé, fruit des concertations qui ont eu lieu avec les représentants des professionnels, et qui prévoit une augmentation de la jauge de densité (8 mètres carré pour une personne) pour l’accueil du public.

Un protocole a été mis en ligne sur le site du ministère de l’économie.

En plus de ces règles, les commerces doivent fermer à 21h au plus tard, sur l’ensemble du territoire national, afin de limiter les déplacements et regroupements en soirée. Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies.

Les auto-écoles peuvent reprendre leur activité de préparation aux épreuves pratiques du permis de conduire, dans le respect du protocole sanitaire qu’elles appliquaient jusqu’ici. La préparation des épreuves théoriques continue de se faire à distance.

La reprise des visites immobilières est autorisée, pour les professionnels comme les particuliers, dans le respect du protocole sanitaire applicable.

De même que les services à domicile, là aussi dans le respect des règles sanitaires applicables.

En revanche, les bars et les restaurants resteront fermés, jusqu’au 20 janvier.



Éducation

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.
Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés restent en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible. Les restaurants universitaires ne peuvent que faire de la vente à emporter.



Personne âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.


En savoir plus : Allocution du Premier ministre lors de la conférence de presse du 10 décembre 2020

Mesures préfectorales en vigueur

Le Préfet de l’Isère prend des mesures complémentaires dans le cadre du confinement en vigueur sur le territoire national.

Le Préfet de l’Isère a pris des mesures complémentaires applicables dans le département de l’Isère, afin de freiner la propagation du virus Covid-19.
Ces mesures prennent notamment en considération les données sanitaires spécifiques à l’Isère (nombre de personnes hospitalisées, taux de positivité, taux d’incidence du virus), mais aussi la densité de population de certaines parties de ce territoire, qui peuvent dès lors présenter un risque important en matière de contamination, le virus y circulant plus rapidement.

Dès lors, à compter du samedi 31 octobre à 00h00, les mesures suivantes s’appliqueront en Isère :
  • Les buvettes et autres points de restauration temporaires sont interdits dans tous les établissements recevant du public, dans l’espace public et sur la voie publique ;
  • Les brocantes, braderies, trocs, puces et vides-greniers sont interdits ;
  • Les fêtes foraines sont interdites ainsi que les événements temporaires de type exposition, foire-exposition ou salon ;
  • La vente à emporter de boissons alcoolisées et la consommation d’alcool sur les voies et espaces publics restent interdites de 19h00 à 06h00 ;
Par ailleurs, le port du masque est désormais obligatoire, dans l’espace public et sur la voie publique, pour toute personne de plus de 11 ans dans toutes les communes du département de plus de 5 000 habitants, soit les communes suivantes :
Les Abrets en Dauphiné, Les Avenières Veyrins-Thuellin, Beaurepaire, Bourgoin-Jallieu, Charvieu-Chavagneux, Chasse-sur-Rhône, Claix, La Côte-Saint-André, Coublevie, Crolles, Domène, Echirolles, Eybens, Fontaine, Gières, Grenoble, L’Isle-d’Abeau, Meylan, Moirans, Montbonnot-Saint-Martin, La Mure, Le Péage-de-Roussilon, Pont-de-Cheruy, Le Pont-de-Claix, Pont-Evèque, Pontcharra, Rives, Roussillon, Saint-Egrève, Saint-Ismier, Saint-Marcellin, Saint-Martin d’Hères, Saint-Martin d’Uriage, Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Maurice-l’Exil, Saint-Quentin-Fallavier, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Tignieu-Jameyzieu, La Tour-du-Pin, La Tronche, Tullins, Varces-Allières-et-Risset, La Verpillière, Vienne, Vif, Villard-Bonnot, Villefontaine, Villette-d’Anthon, Vizille, Voiron, Voreppe.

Par ailleurs, dans l’ensemble du département, le port du masque de protection demeure obligatoire pour toute personnes de 11 ans ou plus dans les lieux suivants :
  • dans les emprises des zones d’attente de transports collectifs (abribus, arrêts de tramway, gare routière…) ainsi que dans celles des centres commerciaux ;
  • sur la voie publique dans un périmètre maximal de 25 m devant les entrées et sorties des établissements d'enseignements et les lieux d'accueil des mineurs (écoles, collèges, lycées, crèches, accueil périscolaire…) ;
  • sur tous les marchés de plein air ;
  • à l'occasion de tous les rassemblements organisés sur la voie publique.

Cette obligation de port du masque de protection fixée par le présent arrêté n’est pas applicable :

  • aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation, et qui mettent en oeuvre les mesures sanitaires ;
  • aux personnes se déplaçant avec un moyen de locomotion à deux roues non-motorisés (vélo, trottinette…) ;
    aux pratiquants de la course à pied.

Déplacements

En cette période de crise sanitaire, le Syndicat Mixte des Mobilités de l'Aire Grenobloise (SMMAG) a pris des mesures, en lien avec les opérateurs de mobilité (Semitag, TouGo, Métrovélo, Citiz) afin de garantir un service public de transport, de protéger les usagers et les personnels et de favoriser la mobilité des acteurs de santé.

COMMENT VOYAGER EN TOUTE SÉCURITÉ ?

  • Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun.
  • Les véhicules sont progressivement équipés de gel hydroalcoolique.
  • 1 siège sur 2 est neutralisé.
  • Les flux de passagers sont régulés.
  • Les zones d'attente sont marquées au sol.
  • Pensez à respecter l'espace de protection des conducteurs.
La vente des titres de transport à bord des véhicules est suspendue. Pensez à utiliser les automates, les tickets par SMS, le Pass'Mobilités ou la vente en ligne.

A noter : Reprise tarifaire depuis le 11 mai

Toutes les infos sur metromobilite.fr

Découvrez le message du maire de Seyssins, Fabrice Hugelé, adressé aux Seyssinois le 10 novembre 2020.