/ / Mesures en vigueur / Déplacements

Mesures en vigueur / Déplacements

Mesures en vigueur

Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril, 19h, et pour une durée de 4 semaines, soit :

>pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux ou professionnel (sur présentation de l'attestation) après la fin du week-end de Pâques
>le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain

À la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées à une circulation virale bien plus élevée qu’au mois de mai et le virus se propage plus facilement en hiver qu’au printemps.

L’État doit continuer à agir à la fois pour éviter une nouvelle vague mais également pour préserver les services de santé et le personnel soignant en première ligne. Un confinement n'est pas prévu dès lors que les mesures seront respectées.
L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Concernant le couvre-feu, les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires seront interdits de 19h00 à 6h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

Des dérogations sont prévues pour :

  • se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple),
  • se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital,
  • pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple),
  • pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi),
  • pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants,
  • pour se rendre auprès d’un proche dépendant,
  • pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant,
  • pour convocation judiciaire ou administrative,
  • pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

Concernant les déplacement, aucun déplacement inter-régionaux n'est autorisé après le lundi 5 avril,
>sauf motif impérieux, incluant les motifs familiaux pour, par exemple, accompagner un enfant chez un parent.
>possibilité de retour en France pour les Français de l'étranger, ainsi que les trajets des travailleurs transfrontaliers

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.

Pour tout déplacement entre 19h et 6h, chacun devra se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire avec les documents qui permettront de justifier ce déplacement. Il est possible de télécharger l’attestation sur le site du Gouvernement , celui du ministère de l’Intérieur et sur l’application TousAnticovid ou de la recopier sur papier libre :

Télécharger ici les attestations

Remplir l’attestation en ligne



La vente à emporter de boissons alcoolisées est interdite entre 18h et 6h dans tout le département de l'isère. cela concerne notamment les restaurants, les commerces alimentaires, snacks et établissements assimilés et points de vente de carburants qui pratiquent la vente de boissons à emporter.

La consommation d'alcool est interdite sur les voies et espaces publics, tous les jours entre 18h et 6h dans tout le département de l'Isère, et à partir de 12h dans la commune de Grenoble.

Les buvettes et autres points de restauration temporaires sont interdits dans tous les établissements recevant du public, dans l'espace public et sur la voie publique.

Par ailleurs, le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans dans toutes les communes de plus de 2 000 habitants du département de l'Isère.


Télétravail
Le télétravail doit être systématisé partout où il est possible
, à raison de 4 jours minimum par semaine.

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires, le protocole national en entreprise est mis à jour :

  • en demandant aux employeurs des 16 départements soumis à de nouvelles restrictions de définir des plans d'action pour réduire au maximum le temps de présence sur site des salariés qui peuvent télétravailler ;
  • en mettant en place, dans la mesure du possible, des paniers repas à emporter et à consommer sur le poste de travail pour tout ou partie des salariés ;
  • en déjeunant seul, en laissant une place vide en face de soi, et en respectant strictement la règle de distanciation de 2 mètres entre chaque personne ;
  • en adaptant systématiquement les plages horaires d'ouverture pour la restauration collective afin de limiter au maximum le nombre de personnes présentes sur place au même moment ;
  • en limitant autant que possible les situations de covoiturage et, si cela est indispensable, en respectant les mesures barrières, notamment le port du masque ;
  • en rappelant à leurs salariés les règles applicables quant à l’isolement des cas contacts et symptomatiques ainsi que la possibilité de se déclarer sur declareameli.fr dès l’apparition des symptômes, pour bénéficier d’un arrêt de travail. http://declareameli.fr/



Les lieux de culte
Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

Les activités culturelles
Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants.



Les commerces et établissements recevant du public (ERP)
Seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité sont autorisés à ouvrir - dont les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

Depuis le 1er février, les commerces non-alimentaires de plus de 20 000 mètres carrés sont fermés par mesure de précaution.

Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.

L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.

Retrouvez la liste des commerces autorisés à ouvrir



Éducation
Pour freiner le virus tout en préservant l'éducation, le président de la République a annoncé le 31 mars 2021 une adaptation du calendrier scolaire avec une fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées à partir du mardi 6 avril 2021 (le lundi de Pâques étant férié) pendant 3 semaines.


- Concernant les écoles :

>semaine du 5 avril : semaine de cours à la maison, pour tous les écoliers de la maternelle au lycée
>semaine du 12 avril : début des vacances de printemps pour 2 semaines, quelle que soit la zone académique
>semaine du 26 avril : rentrée scolaire, avec retour en présentiel pour les maternelles/primaires et cours à distance pour les collèges/lycées
>semaine du 3 mai : retour en classe pour les collèges/lycées en respectant avec des jauges de présence adaptées


- Concernant les universités : elles continuent de fonctionner selon les protocoles en vigueur, soit la possibilité pour chaque étudiant de se rendre à l’université 1 jour par semaine. Les concours et examens prévus jusqu'au 3 mai seront maintenus et leur organisation sera adaptée. Ceux qui ne pourront pas se faire en distanciel devront être reportés autant que possible au mois de mai.

- Par ailleurs, un dispositif d'accueil des enfants des personnels prioritaires sera organisé dès la semaine du 5 avril en lien avec l'Éducation nationale et les collectivités locales.



Personne âgées
Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.


Aides aux salariés

  • Le droit au dispositif de chômage partiel pour les parents dans l’obligation de rester à domicile pour garder leurs enfants est réactivé ;
  • Tous les dispositifs économiques de soutien en vigueur sont prolongés.


Déplacements internationaux et dans les outre-mer
Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la Covid-19, depuis le dimanche 31 janvier, toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux.

Les entrées en France, y compris pour l’Union européenne, seront conditionnées à la présentation d’un test PCR négatif.

Les déplacements dans les Outre-mer seront autorisés uniquement sur motif impérieux.

Pour plus d’information sur vos déplacements à l’étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger


Mesures préfectorales en vigueur

Le Préfet de l’Isère prend des mesures complémentaires dans le cadre du confinement en vigueur sur le territoire national.

Le Préfet de l’Isère a pris des mesures complémentaires applicables dans le département de l’Isère, afin de freiner la propagation du virus Covid-19.
Ces mesures prennent notamment en considération les données sanitaires spécifiques à l’Isère (nombre de personnes hospitalisées, taux de positivité, taux d’incidence du virus), mais aussi la densité de population de certaines parties de ce territoire, qui peuvent dès lors présenter un risque important en matière de contamination, le virus y circulant plus rapidement.

Dès lors, à compter du samedi 31 octobre à 00h00, les mesures suivantes s’appliqueront en Isère :
  • Les buvettes et autres points de restauration temporaires sont interdits dans tous les établissements recevant du public, dans l’espace public et sur la voie publique ;
  • Les brocantes, braderies, trocs, puces et vides-greniers sont interdits ;
  • Les fêtes foraines sont interdites ainsi que les événements temporaires de type exposition, foire-exposition ou salon ;
  • La vente à emporter de boissons alcoolisées et la consommation d’alcool sur les voies et espaces publics restent interdites de 19h00 à 06h00 ;
Par ailleurs, le port du masque est désormais obligatoire, dans l’espace public et sur la voie publique, pour toute personne de plus de 11 ans dans toutes les communes du département de plus de 5 000 habitants, soit les communes suivantes :
Les Abrets en Dauphiné, Les Avenières Veyrins-Thuellin, Beaurepaire, Bourgoin-Jallieu, Charvieu-Chavagneux, Chasse-sur-Rhône, Claix, La Côte-Saint-André, Coublevie, Crolles, Domène, Echirolles, Eybens, Fontaine, Gières, Grenoble, L’Isle-d’Abeau, Meylan, Moirans, Montbonnot-Saint-Martin, La Mure, Le Péage-de-Roussilon, Pont-de-Cheruy, Le Pont-de-Claix, Pont-Evèque, Pontcharra, Rives, Roussillon, Saint-Egrève, Saint-Ismier, Saint-Marcellin, Saint-Martin d’Hères, Saint-Martin d’Uriage, Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Maurice-l’Exil, Saint-Quentin-Fallavier, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Tignieu-Jameyzieu, La Tour-du-Pin, La Tronche, Tullins, Varces-Allières-et-Risset, La Verpillière, Vienne, Vif, Villard-Bonnot, Villefontaine, Villette-d’Anthon, Vizille, Voiron, Voreppe.

Par ailleurs, dans l’ensemble du département, le port du masque de protection demeure obligatoire pour toute personnes de 11 ans ou plus dans les lieux suivants :
  • dans les emprises des zones d’attente de transports collectifs (abribus, arrêts de tramway, gare routière…) ainsi que dans celles des centres commerciaux ;
  • sur la voie publique dans un périmètre maximal de 25 m devant les entrées et sorties des établissements d'enseignements et les lieux d'accueil des mineurs (écoles, collèges, lycées, crèches, accueil périscolaire…) ;
  • sur tous les marchés de plein air ;
  • à l'occasion de tous les rassemblements organisés sur la voie publique.

Cette obligation de port du masque de protection fixée par le présent arrêté n’est pas applicable :

  • aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation, et qui mettent en oeuvre les mesures sanitaires ;
  • aux personnes se déplaçant avec un moyen de locomotion à deux roues non-motorisés (vélo, trottinette…) ;
    aux pratiquants de la course à pied.

Déplacements

En cette période de crise sanitaire, le Syndicat Mixte des Mobilités de l'Aire Grenobloise (SMMAG) a pris des mesures, en lien avec les opérateurs de mobilité (Semitag, TouGo, Métrovélo, Citiz) afin de garantir un service public de transport, de protéger les usagers et les personnels et de favoriser la mobilité des acteurs de santé.

COMMENT VOYAGER EN TOUTE SÉCURITÉ ?

  • Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun.
  • Les véhicules sont progressivement équipés de gel hydroalcoolique.
  • 1 siège sur 2 est neutralisé.
  • Les flux de passagers sont régulés.
  • Les zones d'attente sont marquées au sol.
  • Pensez à respecter l'espace de protection des conducteurs.
La vente des titres de transport à bord des véhicules est suspendue. Pensez à utiliser les automates, les tickets par SMS, le Pass'Mobilités ou la vente en ligne.

A noter : Reprise tarifaire depuis le 11 mai

Toutes les infos sur metromobilite.fr

Découvrez le message du maire de Seyssins, Fabrice Hugelé, adressé aux Seyssinois le 10 novembre 2020.