/ / / Biodiversité

Au coeur de la biodiversité

Seyssins, au coeur de la biodiversité

La commune s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de prise en compte et de valorisation de la biodiversité sur son territoire. L’objectif est d’agir avec les citoyens et tous les acteurs de la société afin d’assurer la sauvegarde des espèces sauvages et la préservation de leurs habitats et des milieux naturels.

Gestion différenciée des espaces verts

Voir l'image en grandLe service espaces verts de la mairie a engagé une démarche « d’éco jardinage » avec l’objectif « zéro phyto » afin de favoriser la biodiversité de chaque espace naturel. Cet engagement lui a valu l’attribution de la 2ème fleur, puis 3ème fleur en 2012.

La lutte intégrée, le désherbage mécanique et thermique, l’utilisation d’engrais naturels et d’amendements organiques, le paillage pour prévenir les herbes indésirables et limiter l’évaporation à la surface du sol… sont autant de techniques mises en œuvre pour atteindre cet objectif. De plus, le fauchage raisonné et les mélanges de fleurs favorisent la diversité animale et végétale.


Voir l'image en grandDepuis 2010, la totalité des espaces verts communaux sont entretenus sans produit phytosanitaire
. Seyssins fait figure de précurseur en la matière puisqu’au 1er janvier 2017, la loi Labbé dite loi « Zéro phyto » a interdit l’utilisation de ces produits aux collectivités et professionnels pour l’entretien de l’ensemble de leurs espaces verts. Cette règlementation a été étendue aux particuliers au 1er janvier 2019.





Voir l'image en grandDès 2011, la création de jardins familiaux sur les Franges Vertes puis de jardins partagés rue du Parc et place du Belvédère ont permis de sensibiliser les citoyens aux pratiques respectueuses de l’environnement notamment avec la mise en place d’une charte en concertation avec les jardiniers Seyssinois. Enfin, des ateliers tous publics sur l'éco-jardinage y sont régulièrement organisés, en partenariat avec l'association Terre Vivante et l’association Trièves Compostage & Environnement.

Des refuges LPO et un parc naturaliste

Voir l'image en grandLabellisés "Refuges LPO*", le parc François-Mitterrand (5 ha) et le parc Raymond Aubrac (2 ha) sont gérés de manière respectueuse pour l'environnement. La commune s'est ainsi engagée à créer des conditions propices à l'installation de la faune et de la flore sauvages,renoncer aux produits chimiques, réduire l'impact sur l'environnement et faire du Refuge LPO, un espace sans chasse pour la biodiversité.






Voir l'image en grandAttenant à la colline de Comboire, labellisée Espace Naturel Sensible, l'ÉcoQuartier de Pré Nouvel s'articule autour d'un parc public naturaliste de 6 hectares
ouvert en décembre 2013. La ville met un point d’honneur à respecter l’environnement existant, à maintenir et développer la biodiversité. Cet objectif est notamment atteint grâce à la conservation d’essences d’arbres, la lutte contre les espèces intrusives, la création de différents milieux, ou encore l’intégration de nichoirs et de lieux de refuges pour les animaux.


*Ligue pour la Protection des Oiseaux

Des chemins pour la vie

Voir l'image en grandFruit d'un travail engagé avec La Ligue de Protection des Oiseaux de l’Isère et Grenoble Alpes Métropole, deux « écuroduc » ont vu le jour à Seyssins en plus d’un « crapauduc » existant (rue de la Poste.). Ces installations aériennes et souterraines permettent de sécuriser le passage des rongeurs et amphibiens et de restaurer ainsi les continuités écologiques pour la sauvegarde de ces espèces.





Voir l'image en grandEn 2019, deux passerelles ont vu le jour sur l'avenue de Grenoble (entre le parc François Mitterrand et le ruisseau du Bessey), avenue de la Poste et route de Saint-Nizier. À cet endroit, la LPO a relevé entre cinq et six morts d'écureuil par écrasement ces trois dernières années. Des actions de sensibilisation auprès des écoles ont mises en place. D'ici cinq ans, une cinquantaine de passerelles à écureuils seront installés dans l'agglomération grenobloise.

Rallumons les étoiles !

Voir l'image en grandLa commune a mis en place une extinction partielle de l’éclairage public de 2h à 5h du matin, une action concrète en faveur de l’écologie et de la maîtrise de ses consommations d’énergie.

Outre la réduction de la facture de consommation d’électricité, l’objectif est de lutter contre les nuisances lumineuses et de contribuer à la préservation de l’environnement en limitant les émissions de gaz à effet de serre. Cette démarche est accompagné par le remplacement des ampoules traditionnelles par des LED, plus économes en énergie.

Dans le prolongement de sa démarche, la ville la participe à des actions de sensibilisation nationale telles que « Le jour de la nuit » et organise en partenariat avec la FRAPNA des animations pour observer les étoiles et les espèces animales.