/ / / Expression politique

Expression des groupes politiques

Conformément à la loi 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, la commune réserve un espace à l’expression des conseillers issus des différents groupes politiques. Cette rubrique est une déclinaison électronique de la page consacrée aux tribunes politiques dans le journal municipal de Seyssins.

JUIN-JUILLET-AOÛT 2022

SEYSSINS NATURE ET SOLIDAIRE

L’Analyse des Besoins Sociaux
a été présentée en conseil municipal le 16 mai dernier. Ce diagnostic de territoire est essentiel pour d’accorder nos politiques publiques aux profils et aux attentes de la population. L’ABS a montré que notre projet de mandat a vu juste.

74% des répondants, dont de nombreux nouveaux arrivants, ont choisi Seyssins pour sa qualité de vie, sa tranquillité et sa relation privilégiée avec la nature. C’est pourquoi nous ne relâchons pas nos efforts et travaillons à la préservation de nos espaces naturels, à la végétalisation de nos quartiers et cours d’école, à l’adaptation de nos bâtiments aux enjeux environnementaux, à la richesse de l’offre associative, culturelle et sportive, à un service de police de proximité.

L’ABS a aussi révélé que 33 % de notre population est âgée de plus de 60 ans contre 23 % dans la métropole. La Ville et le CCAS œuvrent ensemble à la mise en place de services d’accompagnement des seniors afin de permettre, pour ceux qui le souhaitent, le maintien à domicile, afin de lutter contre l’isolement et afin de faire face à la précarité.

L’intégration d’une population plus jeune et plus familiale, quoiqu’en disent nos détracteurs, était indispensable à l’équilibre démographique de la commune. Aujourd’hui, de nouveaux besoins émergent en matière de parentalité, d’accueils petite enfance, de projets jeunes, d’aide à l’insertion professionnelle, d’écoles. Nous sommes prêts à relever tous ces défis.

Nous sommes partout où la solidarité communale doit s’exprimer : auprès des familles, aux côtés des plus fragiles, mobilisés contre la fracture numérique, en soutien à l’égalité femmes/hommes, en appui des initiatives associatives en faveur de l’inclusion du handicap par le sport. Tous ces enjeux sociétaux, nous
les prenons au sérieux. Nous savons que défendre la qualité de vie à Seyssins, c’est faire une ville Nature et Solidaire.
C'est une mission qui s’exerce au quotidien, avec courage et sans rien céder à la facilité.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé



INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

UNE COMMUNE SOUS PERFUSION ET AU BORD DE L'ASPHYXIE

Les élus ICD ont été contraints de voter contre un budget nécessitant un important emprunt de 1,5 Million d’Euros ! Comble de l'absurdité, la majorité rencontre des difficultés pour trouver une banque pour la totalité de cet emprunt ! Cela en dit long sur la gestion des finances de la commune !

D’après la majorité, cet emprunt serait nécessaire pour finir l’école du Priou et étendre le gymnase Beauvallet, mais elle peine à préciser les affectations dans le détail ! Nous sommes indignés de ce nouveau couac, dont les conséquences ne sont pas mesurées par la majorité. Avec la présentation d’un plan pluriannuel d'investissement en séance du conseil, cela aurait été évité !

Si nous sommes favorables à des travaux de rénovation dans les nombreuses passoires thermiques, afin de limiter l'impact environnemental et la facture énergétique, nous nous interrogeons sur l’extension du gymnase Beauvallet. La commune a-t-elle encore les moyens de ce projet pharaonique (5 millions d’Euros) alors qu’elle peine à trouver l’argent pour des travaux nécessaires au bon fonctionnement des équipements existants ?

Il est temps pour la majorité de renoncer aux dépenses démesurées ou mal gérées et de devenir sobre face à l’urgence climatique : il reste trois ans, disent les experts, pour inverser la tendance de l’augmentation de température. Nous devons agir à l’échelle de la commune ! Seyssins ne peut plus se contenter de se regarder le nombril et de se réjouir de quelques actions, certes nécessaires, mais modestes. Il faut rationaliser l’utilisation des équipements : pourquoi avoir déplacé le conseil municipal au Prisme pour une cinquantaine de personnes présentes dans une salle pouvant en contenir 960 !

Il est urgent pour le maire et sa majorité de laisser tomber les œillères et d'être davantage à l’écoute des Seyssinois en répondant à leurs courriers, en tenant compte des propositions des minorités. Les législatives, perdues en 2017 par M. Hugelé, ne doivent pas accaparer l’ultra communicante majorité municipale, au détriment des seyssinois, de la gestion quotidienne et de l'urgence climatique.

SOBRIETE, RESILIENCE, ACTION sont nécessaires. Seyssins doit s'inscrire dans une démarche large et ambitieuse contre le réchauffement climatique et pour le débat démocratique !

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com


SEYSSINS ENSEMBLE

Temps fort de notre démocratie

Tous les cinq ans, au printemps notre pays procède dans l’ordre à l’élection du président de la république et ensuite au renouvellement de l’Assemblée Nationale avec l’élection des députés.

De ces élections dépendront la formation d’un gouvernement et l’application de politiques qui devront être votées par le Parlement et donc finalement par l’Assemblée Nationale.

En mai le président Macron a été réélu par un scrutin à deux tours à majorité absolue. En juin chaque député sera élu ou réélu par un scrutin à deux tours et par circonscription.

Le déroulement de la campagne et l’élection présidentielle elle-même, ont suscité de renommer des partis ou des mouvements, de regrouper des entités pour faciliter la lisibilité et avoir plus de poids, plus de voix. C’est important pour exister eu second tour qui est généralement nécessaire car il faut avoir obtenu au moins 12,5 % des inscrits au premier tour.

Les candidats suscitent l’investiture d’un parti ou d’un mouvement. Les candidatures sans investiture sont rares.

Depuis le 20 mai on connaît les noms de tous les candidats dans notre département de l’Isère.
Pour notre circonscription, la quatrième,
la liste est , selon France Bleu Isère :

  • Députée sortante et candidate à sa réélection : Marie-Noëlle Battistel (NUPES)
  • Josianne Hirel (Mouvement Hommes animaux nature)
  • Jean-Alain Ziegler (Lutte ouvrière)
  • Yves Gérin-Mombrun (Parti ouvrier indépendant démocratique)
  • Fanny Lacroix (Renaissance)
  • Mickaël Kraemer (Les Républicains)
  • Olivier Guyot (Rassemblement National)
  • Quentin Jeulin (Les Patriotes)
  • Isabelle Olivier (Reconquête)

Le premier tour aura lieu le 12 juin 2022
Le second tour aura lieu le 19 juin 2022

Le vote par procuration est facilité par l’application en ligne « maprocuration » qu’il faut ensuite valider auprès de la gendarmerie de votre commune, soit pour Seryssins celle de Seyssinet, avec un document d’identité.

Seyssins-Ensemble vous remercie de votre attention et vous encourage à vous exprimer démocratiquement comme nous en avons le droit et le devoir.


Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

AVRIL-MAI 2022

SEYSSINS NATURE ET SOLIDAIRE

EXPRIMEZ-VOUS !

Alors que la démocratie représentative, principe fondateur de notre République, connaitra ce printemps deux rendez-vous incontournables auxquels nous vous demandons de répondre présents, les élections présidentielles et législatives, Seyssins fait figure d’exemple, à plus d’un titre, en termes de participation citoyenne. Et c’est grâce à vous !

En novembre 2020, une délibération donnant corps au Comité de Participation Citoyenne (CPC) était votée par 22 voix sur 29 au conseil municipal ! Composé de huit volontaires et de 24 membres tirés au sort au sein des quatre quartiers de notre commune, fondé sur la parité femmes/ hommes, ce groupe de citoyens a reçu pour mission d’auditionner nos instances de participation actuelles : Conseil Municipal Jeunes (CMJ), Conseil des sages, Comité d’Évaluation des Services Publics locaux (CESPL). Il a aussi validé l’adhésion de Seyssins au pacte de citoyenneté métropolitain, a proposé la plateforme numérique « J’interpelle le maire » désormais accessible à tous sur le site internet de la ville, a été consulté sur les enjeux du budget communal.

Le CPC rendra bientôt ses conclusions et propositions sur l’organisation actuelle de la participation citoyenne seyssinoise. Il participera, au même titre que le Conseil Municipal Jeunes (récemment renouvelé) et que le Conseil des Sages, à un séminaire consacré au Plan Climat et répondant à nos engagements de consultation des habitants sur les sujets environnementaux.

Mais pour participer activement à la vie de notre commune, vous exprimer sur les sujets qui vous intéressent, il n’est pas nécessaire de faire partie d’une instance. Seyssinoises et Seyssinois, vous êtes de plus en plus nombreux à venir débattre dans les groupes de travail sur la mobilité, sur la restauration scolaire, sur le projet de la prochaine médiathèque ou encore sur l’atlas de la biodiversité, pour proposer, avec un état d’esprit constructif, des actions à mener aujourd’hui et qui préparent aux défis de demain.

Nous vous remercions de contribuer, dans le débat et en confiance, à une ville dynamique et attractive, où la qualité de vie est la première des exigences.

Dans ces conditions, plus accessibles que jamais, l’équipe municipale et le Maire sont à votre disposition pour tous les sujets qui vous concernent.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé



INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

NON, NOUS NE NOUS TAIRONS PAS !

Nous, élus ICD, continuons d'affronter les salves d'accusations infondées et personnelles de la majorité parce que nous osons poser des questions et faire des propositions courageuses. Age, physique, métier, tout peut être sujet pour l’équipe majoritaire ; l’idéal étant de salir et souiller pour que les Seyssinois détournent leurs regards des propositions collectives d’ICD. Deux exemples parmi d’autres :

- En mars 2021, nous proposions le tri au cimetière : raillé en séance… puis mis en place sans indiquer la véritable origine de la proposition ;

- En février 2022, nous intervenons sur la clinique du Dauphiné et de Clinipsy : ces deux établissements situés à SEYSSINS font partie du groupe ORPEA devenu tristement célèbre après la sortie du livre « Les Fossoyeurs » sur les EHPAD qui maltraitent nos aînés. A notre question orale sur le fait de vérifier les conditions de fonctionnement de ces deux établissements sur notre commune, Fabrice Hugelé répond en accusant certains d'entre nous d'avoir été dans la majorité lorsque le premier projet a été lancé avec Didier Migaud.

La GROSSE NUANCE, c’est, qu'à l'époque, nous avions travaillé avec un groupe familial de santé (Sinoué) qui, depuis, a été racheté par un fonds de pension canadien ! Cette NUANCE a manifestement échappé au maire de Seyssins et à sa majorité qui n'entendent pas percevoir la nuance entre le privé à but non lucratif et le privé à BUT LUCRATIF !

Au lieu de partager avec nous cette inquiétude vis-à-vis de nos aînés, le Maire préfère nous faire taire et nous accuser personnellement.

Ces pratiques haineuses et dénigrantes systématiques doivent cesser car notre présence dans les réunions fait vivre le débat démocratique et devrait permettre d’informer les habitants en toute transparence.

Refuser d'écouter des opinions et de voir les regards différents est à la mode en ce moment mais démobilise toujours un peu plus les électeurs.

Nous continuerons donc, malgré ce qu'il nous en coûte, de nous faire entendre et de faire vivre la DÉMOCRATIE à Seyssins.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous suivre : https://www.icd-seyssins.fr/
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com



SEYSSINS ENSEMBLE


« La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe c’est d’apprendre à danser sous la pluie » Sénèque, philosophe et homme d’État.

Sans doute inspire-t-il tous ces Ukrainiens héroïques devant la barbarie, que l’on pensait être d’un autre âge, indigne de la Russie qui connaît, mieux que tout autre, les effets d’une guerre et se découvre paria de toutes les nations.

L’Union Européenne est subitement plus unie qu’elle n’a jamais été. L’OTAN, parfois qualifiée d’être à l’état de mort cérébrale, reprend conscience de son rôle d’équilibre, indispensable.

C’est dans ce contexte international dangereux que se déroule la campagne électorale pour l’élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains. Obligée par la Constitution de notre république, elle arrive comme un cheveu sur la soupe, donnant la part belle au candidat président, le dispensant d’un bilan du présent mandat et laissant peu de place aux débats sur les engagements des uns et des autres, tant ils apparaissent futiles vis à vis des interrogations existentielles majeures en cas d’escalades dans les armes et les théâtres d’opérations. Sale temps pour la démocratie !

Dommage que le virus de la Covid n’ait pas compris qu’il fallait respecter une trêve pendant les campagnes électorales. La libération des contraintes relance les contaminations à plus de 100 000 par jour. L’Organisation Mondiale de la Santé fait le reproche à des pays européens, dont la France, d’avoir supprimer trop brutalement des mesures anti-Covid.

Fin mars est la période de vote des budgets de nos territoires. Elle permet de chiffrer les répercussions financières de décisions prises. L’année dernière le budget était peu affecté par la pandémie Covid. Cette année on observe un manque de réactivité devant les enjeux énergétiques et en matière d’investissements.

Pas facile d’être des héros.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

FÉVRIER-MARS 2022

SEYSSINS NATURE ET SOLIDAIRE

Rarement les communes ont eu à ce point le devoir, l’évidente responsabilité, d’oeuvrer en matière de santé publique.

La gestion de la crise sanitaire, depuis le printemps 2020, nous, élus locaux, l’avons portée sur le terrain. Accompagner, adapter, appliquer les décisions d’État en prenant en compte le contexte communal a été, et reste, notre indiscutable contribution à la lutte contre la pandémie.

Avec l’aide des services, de bénévoles, de volontaires, nous avons distribué des masques dans chaque foyer seyssinois.

Nous sommes venus en soutien des campagnes de prévention : affichage, rappel des gestes barrières, création d’une plateforme d’entraides, démarchages par le CCAS des publics les plus fragiles pour qu’ils se fassent vacciner…

Le centre de vaccination éphémère au Prisme est une preuve, s’il en faut, de la capacité communale à travailler en bonne intelligence avec les villes de Claix, Fontaine, Seyssinet-Pariset, afin de proposer une offre vaccinale de qualité sur la rive gauche du Drac.

Initiée par la collectivité en mai 2021, poursuivie grâce au dialogue avec les parents d’élèves, et en partie financée par une aide gouvernementale, l’installation des capteurs CO2 a été étendue à l’ensemble des salles de classe de nos écoles.

Nous tenons à remercier l’ensemble de la communauté scolaire et périscolaire, qui, comme nous, fait, défait, refait, ses organisations quotidiennes au gré de l’évolution de l’épidémie. Nous sommes à leurs côtés, à l’écoute, disponibles, réactifs, dans la gestion toujours très complexe de la crise avec les enfants. Mais toujours tous disponibles pour accueillir le plus possible ces derniers.

L’annulation du repas de Noël des seniors a été un crève-coeur. À cette déception, nous avons voulu répondre par l’innovation, le partage du labeur de petits producteurs, en distribuant des paniers garnis de produits du Vercors.

Lutter contre le virus COVID 19, c’est réinventer le lien social ; c’est valoriser le geste bienveillant ; c’est être plus que jamais à l’écoute des autres… et se tenir éloigné des discours agresseurs. Bien faire et laisser dire…


La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

SUR QUOI le Maire pourrait-il COMMUNIQUER sans le travail des élus ICD et des citoyens Seyssinois investis ?

Le Maire se GLORIFIE, dans le Dauphiné Libéré, d’avoir équipé les classes de la Commune de capteurs de CO2 afin de sensibiliser le personnel et les enfants aux mesures d’aération pour lutter contre le Covid 19. Il OUBLIE de dire que c’est grâce à l’obstination de parents du Priou d’abord, puis de ceux des autres écoles et aux nombreux courriers documentés que ces parents seyssinois lui ont adressé sans relâche que la mairie a fini par réagir ! Sans compter l’intervention des élus ICD pour relayer l’inquiétude des parents à ce sujet il y a presque un an !

M. le Maire nous promet, encore dans le DL, de finir Prénouvel en 2022. Dont acte ! Mais qu’en est-il de tous les projets d’accompagnement des nouveaux arrivants afin de les accueillir correctement ? notamment de la crèche qui ne peut pas faire face à l’afflux des enfants seyssinois.

M. le Maire nous promet d’inscrire Seyssins dans « Grenoble Capitale Verte Européenne », bravo ! Mais n’oublions pas que ce projet est porté depuis des années par d’autres dont des associations. Il n’a suscité à Seyssins aucun intérêt jusqu’à ce jour sauf à communiquer dans la presse, à l’instar du groupe Mobilités, auquel nous participons activement, qui est une caricature de démocratie citoyenne dont l’intérêt se limite à servir de chambre d’enregistrement.

UNE COMMUNICATION SUPERFICIELLE ! DES PROMESSES ... D’ELECTIONS ! C’est vrai que nous sommes en période électorale… la présidentielle et les législatives avancent à grands pas.

Les seyssinois sont nombreux à ne pas être dupes devant ces annonces. Ils se disent lassés de ce maire dont la mission consiste à rechercher désespérément la lumière politique. Beaucoup s’étonnent que les élus de la majorité se résignent aux compromis et à l’insincérité qui visent à servir l’ambition personnelle du maire plutôt que l’intérêt des seyssinois.

C’est pourquoi nous vous promettons de continuer notre travail dans les commissions et au Conseil Municipal afin de vous INFORMER de ce qui se passe réellement à Seyssins, afin de faire vivre, relayer les initiatives courageuses de Seyssinois et de soutenir les associations au service de projets collectifs.

Nous sommes fiers de représenter un tiers des électeurs et probablement plus de Seyssinois dans des conditions rendues difficiles par un Maire sans respect pour les propositions que nous apportons au débat démocratique et dont les actions et les paroles persistent à diviser, salir, plutôt qu’à nous rassembler autour de l’intérêt de Seyssins et des seyssinois.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous suivre : https://www.icd-seyssins.fr/
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com


SEYSSINS ENSEMBLE

Vive 2022 !

Seyssins Ensemble vous présente ses Meilleurs Voeux pour 2022 et vous encourage à prendre grand soin de vous et de vos proches.

On a clos 2021 qui devait être l’année de la fin de la pandémie et de ses ravages. L’arrivée des vaccins, inespérée dans un délai si court, limite aujourd’hui la saturation des hôpitaux.

En Amérique et en Europe, les chercheurs ont permis cette prouesse. Ils méritent notre estime et notre reconnaissance.

En Afrique le taux de vaccination est seulement de 5 % ce qui va favoriser l’arrivée de nouveaux variants du virus. Ne nous leurrons pas : ce ne sera pas fini sans une prise de conscience planétaire et une vaccination sans frontière.

Savez-vous que la pandémie a des répercussions jusqu’au Conseil Municipal ? Celui-ci se réunit désormais définitivement au Prisme, ce qui oblige chacun à se déplacer vers un micro pour prendre la parole accordée par le maire, qui reste assis avec son micro individuel. Ce mode dégradé paralyse le dialogue car à chaque prise de parole, nous devons nous lever, aller au micro, se désinfecter les mains et ce pour chaque délibération. Cela finit par être insupportable et nous renonçons tout simplement à prendre la parole. Faut-il croire que la majorité se complaît dans cette situation… ?

La solution proposée par Seyssins Ensemble, utiliser les smartphones comme micros (voir notre site) pour y remédier, a été rejetée par le maire. Seyssins Ensemble en tirera toutes les conséquences lors des prochains conseils municipaux.

Les élections présidentielles et législatives auront lieu au printemps 2022. La primaire des Républicains en décembre a désigné Valérie PECRESSE Candidate à l’Élection Présidentielle.

C’est un évènement majeur.

Elle possède toutes les qualités nécessaires pour prétendre à cette fonction et elle réunit l’ensemble des courants de la droite républicaine.

Nous soutenons Valérie PECRESSE avec enthousiasme et... vous invitons à faire de même.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
www.seyssins-ensemble.org

NOVEMBRE-DÉCEMBRE-JANVIER 2021-2022

SEYSSINS NATURE ET SOLIDAIRE

L’appréhension du désert médical, la crainte d’un accroissement des inégalités territoriales en matière d’accès aux soins ne sont pas les préoccupations des seuls milieux ruraux. Interventions auprès de l’Ordre, des syndicats, des internes, des institutions : nous n’avons pas ménagé nos efforts pour défendre l’offre médicale à Seyssins.
En 2016, nous avons favorisé l’installation de trois nouveaux médecins dans le quartier de Pré Nouvel en les accompagnant dans leur projet immobilier.
Cela ne suffisait pas…
L’arrivée de Clinipsy, clinique ambulatoire spécialisée dans la prise en charge des psychopathologies du travail, ouvrait la possibilité de penser un partenariat d’un genre nouveau pour aménager mieux encore le territoire de santé. L’ancien « Carré des Sports » est devenu désormais le centre « Psypro Grenoble », accueillant en son sein l’espace santé « le Carré des Soins ».

Ce projet innovant est marqué par la volonté de travailler en réseau : centre de consultation en psychiatrie, hôpital de jour, médecins généralistes, infirmiers, diététicienne, podologue.
Désormais, la présence de 6 médecins généralistes à Seyssins - 3 à Pré Nouvel, et 3 à la Plaine – ce qui est historique - apporte une réponse concrète, rassurante aux besoins médicaux de proximité. D’autant que l’offre du Carré complète une offre médico-sociale désormais très importante pour une commune de 8 000 habitants : Clinique du Dauphiné, foyer d’accueil spécialisé de l’ESTHI, EPHAD des Orchidées. Parce que les phénomènes démographiques sont éphémères, vos élus continueront de jouer leur rôle de médiateurs, de lobbyistes, de facilitateurs, pour disposer toujours d’une offre de soins de qualité.

Au nom de l’intérêt général, savoir tirer avantage d’une sollicitation inattendue, adapter une trajectoire pour atteindre un but : l’époque est à l’agilité, l’équipe
municipale est résolument mobilisée pour améliorer sans cesse la qualité de vie.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

La rentrée à Seyssins ? Tout va très bien Madame la Marquise, pourtant, il faut que l’on vous dise !

Afin de mieux protéger nos enfants, la mairie a pris la décision d’équiper de capteurs de CO2 les salles de classes des écoles maternelles et la crèche.
Nous saluons cette décision qui fait suite aux demandes de parents d’élèves pour équiper l’ensemble des écoles de la commune ainsi que les cantines et la crèche. Nous nous interrogeons sur la décision de limiter cet investissement qualifié de « modeste » par le maire (300 € par unité). Dans un souci d’équité, nous souhaiterions que l’ensemble des enfants de la commune puisse bénéficier de la même protection. Les enfants de Seyssins n’ont-ils pas tous droit à la même prévention en matière de Santé ?

Lors du conseil municipal du 27 septembre dernier, une délibération a été prise afin de ne pas exonérer de la taxe foncière les constructions nouvelles, reconstructions et additions de construction à usage d’habitation, durant les deux années qui suivent celle de leur achèvement. Cependant, il faut que l’on vous dise, ce sera des recettes supplémentaires, serviront-elles à mieux accueillir les nouveaux seyssinois ? M. le Maire en a-t-il informé les nouveaux propriétaires lors de son discours d’accueil ?

Le groupe ICD a également questionné M. Le Maire sur le travail annoncé des instances participatives à Seyssins. Le Comité de Participation Citoyenne vient juste d’être installé. Un groupe de travail est relancé sur le Projet Educatif Territorial (PEdT) sans groupe de pilotage annoncé avant 2022 ! D’ici la fin de l’année, nous aurons peut-être la joie de voir revivre un Conseil Municipal Jeunes sans cesse mis en avant.

Un projet de médiathèque dans l’ancienne école maternelle des Iles a été présenté au conseil municipal, il s’appuie sur une réflexion menée en 2015 et 2016, sorti du chapeau du Mandat précédent. Nous sommes surpris de cette décision. Aucune trace de ce projet dans le programme électoral du Maire !

La démocratie participative et le droit à l’information sont au coeur de nos préoccupations, pourtant chaque jour un peu plus menacés. Lors de notre hommage en décembre 2020 à Samuel Paty, nous avons redit tout notre attachement aux valeurs de laïcité et de démocratie et renouvelons tout notre soutien à la communauté éducative.

Nous poursuivons notre vigilance dans tous les domaines de la Vie Publique et dans l’intérêt des citoyens même quand les ordonnances dansent et que l’état d’urgence est prolongé jusqu’au 31 juillet 2022. Pour votre information « L’Ordonnance n° 2021-1310 du 7 octobre 2021 portant réforme des règles de publicité, d’entrée en vigueur et de conservation des actes pris par les collectivités territoriales et leurs groupements » a été prise en conseil des ministres passant sans l’avis du Parlement.
Nous reviendrons sur cette décision qui modifiera à l’avenir la publicité des débats démocratiques au sein des collectivités.

Mais à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous suivre : https://www.icd-seyssins.fr/

SEYSSINS ENSEMBLE

Actualité

Travaux
Ceux d’un commerce rue de la Liberté interpellent. La bande de terrain cédée par la commune est maintenant construite en limite de voirie, sans trottoir et sans tenir compte de l’alignement avec les autres commerces et bureaux de cette partie de la rue, qui plus est près du rond-point.
La Métro, en charge de l’urbanisme, et la commune, qui donne les permis de construire, sont les responsables d’un tel résultat.

A48 - Le rondeau
Le chantier du passage à deux fois trois voies de l’autoroute A48 inspire l’admiration par la conduite du chantier tout en assurant la circulation. Le carrefour du Rondeau est visiblement plus complexe, ce qui engendre des ralentissements, des bouchons et des changements de trajets, mal indiqués et le plus souvent ignorés des GPS.
Les mois qui viennent vont être durs pour les usagers, dont les Seyssinois, qui réaliseront que le trafic autoroutier sera privilégié.

Le comble !
La COP26 se réunit à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre. Il s’agira certainement d’intensifier les efforts décidés dans l’accord de Paris en 2015.
En février 2021 quatre associations portent plainte contre l’État pour non respect des engagements pris. Le 14 octobre 2021 le Tribunal Administratif de Paris a condamné l’État à réparer d’ici fin 2022 le préjudice écologique qu’il a causé par le non-respect de ses engagements.
A 15 jours de la COP26, c’est un comble de voir le traité de Paris non respecté par le pays organisateur de la COP21.
Le réchauffement climatique nous concerne tous. Seyssins ferait bien de renoncer à l’émission de gaz à effet de serre et pour cela faire les bons investissements. La nature nous y aidera.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

SEPTEMBRE-OCTOBRE 2021

SEYSSINS NATURE ET SOLIDAIRE

Voilà dix-huit mois que nous combattons un ennemi redoutable, un ennemi qui meurtrit des familles, met en péril des emplois, déstabilise nos jeunes, isole certains de nos anciens, la liste est longue… Nous sommes, nous l’avons vu, capables de faire preuve de solidarité, de nous adapter, de nous entraider.
Ne laissons pas le virus de la COVID 21 nous diviser. Ne nous trompons pas d’adversaire. Aujourd’hui, même si l’on peut entendre les inquiétudes, la vaccination est l’arme la plus efficace contre la virulence de l’épidémie.
Malgré cette actualité, en tant qu’élus locaux, nous ne nous dispersons pas et nous restons concentrés sur nos engagements : oeuvrer pour une ville innovante, respectueuse de son environnement et attentive à chacun.

Sur les bancs de nos écoles d’abord, septembre est marqué par la fusion des écoles des Îles et Louis-Armand, l’ouverture d’une septième classe à
Condorcet, la municipalisation des activités périscolaires et la mise en place de capteurs Co2. Sur le plan de la santé, nous nous sommes battus pour améliorer l’offre médicale. Notre commune compte désormais deux cliniques, de nouveaux professionnels de santé et surtout six médecins généralistes… une offre jamais atteinte à Seyssins !

Au sujet du développement de l’habitat, le programme d’urbanisation hérité de nos prédécesseurs (dont certains siègent dans l’opposition aujourd’hui) se poursuit, conformément à ce qui a toujours été annoncé, mais avec une exigence de qualité plus forte encore.

L’ÉcoQuartier de Pré Nouvel entre dans sa dernière phase de construction. L’insertion des nouveaux projets immobiliers prendra en compte, comme nous nous y sommes engagés, une vision globale de l’évolution du quartier : voiries, circulations, mobilités, commerces, services publics.

En cette rentrée, nous sommes également présents aux côtés de nos associations et serons heureux de vous croiser lors du forum de la vie associative, le 4 septembre prochain. Dans le respect des règles sanitaires.
Prenez soin de vous.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

En toute Fraternité , Liberté et Égalité

Dans cette période d’incertitudes où la pandémie s’est invitée à notre porte, la Fraternité, la Liberté ; l’Egalité prennent toutes leurs dimensions.
Nous remercions tous les seyssinois. es qui défendent ces valeurs. Par leurs actes citoyens, ils ont permis à tout un chacun, de poursuivre sa route.

Le corps enseignant et plus largement la communauté éducative ont su créer les meilleures conditions possibles d’accueil et d’accompagnement pour chaque enfant et chaque jeune dont certain.es en grande détresse psychologique, aussi les associations ont su gardé le lien en déployant des activités sous de nouvelles formes, aussi les familles, pour certaines, mises à très rude épreuve dans leur quotidien, à l’initiative des plus vaillant.es se sont parfois exposé.es pour aider frères, soeurs, ami.es ou voisin.es dans le besoin. Grâce aux professionnel.les de santé, aux actions menées par le CCAS envers les
personnes les plus fragiles,aussi à la disponibilité du personnel communal qui a permis la continuité du service public, chacun.e d’entre nous, par une action, une parole ou un geste a permis l’exercice.

Le groupe ICD reconnait ces élans, encourage et soutient toutes les initiatives qui créent ce lien solidaire et fraternel envers chacun.e d’entre nous. Aujourd’hui l’épisode n’est pas terminé, malgré l’approche d’une immunité collective, restons sur nos gardes.
Nombreux sont les citoyens qui prennent en compte ces enjeux de société.

D’autres enjeux peuvent avoir des conséquences environnementales et écologiques : urbanisation, bétonnage et chantiers non respectueux. Nous nous inquiétons des travaux entrepris au village et à la plaine , aux déséquilibres liés à la densification. Nous savons que tôt ou tard, la nature reprend ses droits ! Le CCAS a commandé la réalisation d’une Analyse des Besoins Sociaux. Cette démarche est obligatoire et permet de mieux comprendre les enjeux du territoire et d’aider les élu.es à définir les axes de politiques publiques et sociales de qualité, afin de répondre aux besoins de la population seyssinoise. Nous l’espérons. Répondre au questionnaire de l’ABS semble être à ce jour le seul moyen à Seyssins mis à la disposition de tous.tes pour développer la démocratie participative.

Gardons notre Liberté d’Expression et de Conscience devant les masques de la Modernité afin de gagner en Egalité.

Pour cette rentrée nous souhaitons Santé, Fraternité et Liberté à tous.tes.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com


SEYSSINS ENSEMBLE

La guerre pour la liberté

Malgré les vacances, le Tour de France et les jeux olympiques la pandémie est encore d’actualité. Le variant Delta du virus de la Covid-19 est maintenant majoritaire dans notre pays et deux fois plus contaminant que le virus initial. Le nombre d’hospitalisations repart à la hausse et concerne, ce qui est nouveau, les générations plus jeunes, notamment les 20-30 ans.
Les efforts de vaccination des personnes plus âgées les protègent efficacement.
Quelle désolation pour un médecin hospitalier de devoir annoncer à sa patiente trentenaire, qui lui en fait la demande, qu’il est trop tard pour la vacciner.
Quel regret pour un autre de voir son patient en réanimation dans un état très grave alors que cela aurait pu être évité.

La vaccination dont nous disposons aujourd’hui est l’arme absolue pour lutter contre la pandémie et atteindre l’immunité collective.

Cependant de nombreux français épris de liberté refusent le vaccin et le Pass sanitaire. Savent-ils qu’ils refusent de se protéger, de protéger les autres et qu’ils facilitent l’émergence de nouveaux variants peut-être plus dangereux encore, compliquant ainsi l’atteinte à l’immunité collective.
La liberté à l’excès tue la liberté, celle de vivre.
Le Pass sanitaire, adopté par le parlement, est un acte courageux dans la guerre qui est menée depuis plus d’un an.
Le passé éclaire le présent qui prépare l’avenir.

Souvenons-nous de Georges Clémenceau, Président du Conseil, qui déclarait à la chambre des députés le 8 mars 1918 : « Ma politique étrangère et ma politique intérieure, c’est tout un. Politique intérieure, je fais la guerre ; politique extérieure, je fais toujours la guerre. Je fais toujours la guerre. »

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

JUIN-JUILLET-AOÛT 2021

SEYSSINS 2020, POUR UNE VILLE NATURE ET SOLIDAIRE

Lors du dernier conseil municipal, notre majorité a défendu deux délibérations essentielles pour l’association Loisirs Enfance Jeunesse de Seyssins (Lejs).

La reprise en régie municipale, à partir de septembre, des activités périscolaires confiées à LEJS depuis 2005, est le fruit d’une réflexion concertée, légitime et de bon sens. Elle vise àmettre en conformité l’encadrement des temps de restauration scolaire qui relève de la compétence communale ; à donner plus de cohérence à la continuité des temps éducatifs, fondée sur le PEDT ; à sécuriser 52 emplois en les adossant au service public !

Oui, nous avons voté un projet marqué par une volonté politique forte, celle de soutenir avec détermination nos enfants en les plaçant au cœur du service public. Non, l’association LEJS n’est pas sur son lit de mort ! Ceux qui laissent croire que retirer les activités périscolaires à LEJS revient à l’assassiner… accordent bien peu de valeur à son action en matière d’animation des temps de vacances et de loisirs, à son accompagnement des jeunes et des familles, qui sont au cœur du métier de l’association. Et qui continueront grâce au soutien de la commune.

22 voix pour, celle de notre majorité. 7 voix contre, celles des deux oppositions réunies.

Lors du même conseil municipal, pour permettre à LEJS de « boucler » son budget 2020, nous présentions également au vote de l’assemblée l’attribution d’une subvention d’un montant de 30 000 euros.

L’équation était simple : équilibrer le fonctionnement de l’association, notamment fragilisée par des dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire.

22 voix pour, celles de la majorité. 2 voix contre, celles de Seyssins Ensemble. 5 représentants d’ICD qui ne prennent pas part au vote. « Rien n’est plus facile que de dire, rien n’est plus difficile que de faire ». Si... Ne rien faire.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

Des enfumages pour masquer les cafouillages ?

Pelle dans une main, truelle dans l’autre, assis dans une calèche ou encore ballon au pied ; le maire s’affiche à la une de tous les supports de communication possibles et inimaginables … une hyperactivité cherchant à créer un écran de fumée pour cacher les cafouillages récurrents et décisions graves dont, nous les Seyssinois, allons bientôt faire les frais !

Une retransmission des dernières séances des conseils municipaux qui ne fonctionne pas, un Comité consultatif de participation citoyenne qui n’est toujours pas constitué, des délibérations mises au vote truffées d’erreurs ou d’imprécisions : corrélation ou coïncidence ? La gestion de la majorité municipale en place semble favoriser la prolifération de multiples dysfonctionnements, tous défavorables à la vie démocratique de notre commune !

Notre présence constante en commission permet d’infléchir légèrement quelques dossiers ; mais sur l’essentiel des sujets, l’équipe de Seyssins 2020 ne communique pas les éléments, n’interagit pas, ne débat pas.

Parmi les nombreux points de la politique menée par la majorité que nous combattons, nous tenons à attirer à votre attention sur plusieurs points cruciaux, dont l’impact à court, moyen et long terme va ternir la qualité de vie seyssinoise :

- Le choix de la fermeture d’une école maternelle dans le quartier de la Plaine ;

- Le choix d’une urbanisation galopante avec des constructions qui se multiplient notamment sur le haut de la commune, sans réflexion sur les infrastructures à prévoir et les axes de circulation déjà saturés ;

- Le choix de la démolition de l’association LEJS qui depuis 1993 accompagne les enfants et les jeunes de la commune ; associée à la reprise en régie du périscolaire, sans oser en annoncer le surcoût et sans aucune considération des dynamiques associatives et pédagogiques existantes.

Si certaines de ces thématiques vous touchent, ou si vous souhaitez en débattre, n’hésitez pas à nous contacter

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com


SEYSSINS ENSEMBLE

Élections

Les 20 et 27 juin auront lieu les élections régionales et départementales dans notre commune.

C’est un moment important pour notre démocratie. La région et le département interviennent dans le financement de la plupart de nos projets communaux.

La région Auvergne-Rhône-Alpes présidée par Laurent Wauquier n’a pas à rougir de son bilan et dans la période difficile, que nous avons traversée, elle a permis de soutenir de nombreuses entreprises en difficulté et d’accompagner les collectivités dans la prise en charge de la crise sanitaire par son implication forte dans la livraison des masques, la mise en œuvre des tests et de la vaccination.

Ses multiples compétences dans le développement économique, l’innovation, la formation professionnelle et l’apprentissage en feront un acteur fondamental pour favoriser la reprise économique et un partenaire incontournable pour les autres collectivités territoriales.

Aussi nous vous appelons à voter pour la liste menée par Yannick Neuder en Isère.

En ce qui concerne les élections départementales qui auront lieu le même jour, nous ne soutiendrons aucun des binômes de notre canton. En effet, 3 binômes sont en liste, un binôme soutenu par le Rassemblement National, un binôme soutenu par l’alliance de gauche et les écologistes et un binôme soutenu par La République En Marche représenté sur Seyssins par l’adjointe aux finances qui siège à la Métro... dans le groupe socialiste. Quand la politique ne sert qu’à obtenir des mandats en prenant les électeurs pour des idiots.....

Nous comptons sur vous pour les élections régionales !!!

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

AVRIL-MAI 2021

SEYSSINS 2020, POUR UNE VILLE NATURE ET SOLIDAIRE

Notre engagement pour une ville éducative dynamique est l’un des piliers de notre action ce mandat. Après avoir renouvelé le marché de la restauration collective en faisant le choix d’un prestataire résolument tourné vers la qualité des produits, nous travaillons, avec l’association Loisirs Enfance Jeunesse à Seyssins, à la remunicipalisation des activités périscolaires. Longtemps confiés à notre partenaire LEJS, certains des temps d’accueil de l’enfant relèvent légalement d’un service public communal obligatoire, comme l’encadrement de la restauration scolaire.
Cette reprise en régie directe répond aussi à la volonté de donner plus de cohérence au parcours éducatif des enfants, de répondre mieux encore aux attentes des parents, en allégeant le processus décisionnel. Dans ce cadre, tous les salariés qui le souhaitent seront intégrés, sans perte de salaire, au personnel communal.
Parce que promouvoir des services de qualité, c’est défendre des parcours d’emploi consolidés.

Sans langue de bois. Les prévisions des effectifs scolaires dans nos écoles maternelles pour la rentrée 2021 ne laissent aucun doute sur leur baisse significative. Après une année scolaire avec deux classes à 15 élèves, et une prévision de rentrée 2021 sans hausse d’effectif, l’école maternelles des Îles ne pourra pas rouvrir ses portes en septembre prochain.
De son côté, l’école Louis-Armand connaîtra une fermeture de classe. Après plusieurs rencontres avec l’Éducation nationale, les enseignants, les parents d’élèves, la fusion des écoles maternelles des Îles et Louis-Armand s’est légitimement imposée.
Nous faisons le choix de considérer cette décision difficile comme une opportunité : l’opportunité pour les équipes enseignantes d’écrire un nouveau projet pédagogique ; l’opportunité pour les Seyssinois de réfléchir à un nouveau projet d’équipement dans le quartier Coeur de Plaine en lien avec nos missions de service public et de soutien à la vie associative.

Pose de panneaux pour la sécurité des enfants aux abords des écoles, végétalisation des cours de ré-création, et, bientôt, pour les plus grands, une version actualisée des « chantiers jeunes » : l’engagement à défendre les conditions d’épanouissement de la jeunesse s’exprime au quotidien.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

Quel jeu jouent les élus de la majorité en dehors de Seyssins ?

Trois des élus de la majorité seyssinoise ont d’autres mandats : à la Métro (Fabrice Hugelé, et Nathalie Marguery, adjointe aux finances), ce qui est logique. Comme certains le savent une adjointe de Seyssins est aussi élue et indemnisée à Belfort…. ce qui est irréel !!! Voici quelques nouvelles d’eux car ils sont discrets sur leur action extérieure.

A La Métro les 2 seyssinois ne siègent pas dans le même groupe alors qu’ils sont issus de la même liste. L’un siège dans le groupe En Marche (opposition) et l’autre dans le groupe ACTES (majorité). Lors du dernier conseil métropolitain, le sujet principal était le budget. Un moment décisif où sont déterminées les orientations et les actions à venir. Le groupe En Marche de M. Hugelé, s’est abstenu alors que le groupe de Mme Marguery a voté pour ce budget !

Alors que 80 % des compétences communales sont déléguées à la Métropole, quelle est la cohérence de telles décisions ? Les deux élus sont pourtant dans la même majorité à Seyssins et disent être en phase. Mais comment peuvent-ils travailler ensemble ? Se parlent-ils ? Se comprennent-ils ?

Nos conseillers communautaires nous doivent des explications sur leur comportement qui relève davantage de la politique politicienne, tout comme Madame De Breza qui cumule toujours son indemnité de maire adjointe de Seyssins…. avec celle du Territoire de Belfort !! Tout ceci relève d’ambitions personnelles. Pas d’un véritable travail au service des citoyens seyssinois.

Nous attendons des éclaircissements à ce sujet et sur bien d’autres. Des Seyssinois nous interrogent. Ils disent ne recevoir aucune réponse de la municipalité (accélération de la bétonisation et disparition de terres agricoles sur le Haut du Village, attaques sans précédent contre les associations, etc.).

A l’heure où la majorité tente de lancer une démarche de participation citoyenne en recopiant nos propositions et en les vidant de leur substance, les Seyssinois attendent des clarifications et ne veulent plus du brouillage des pistes.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com

SEYSSINS ENSEMBLE

La dose
Celle que le médecin n’a plus, celle que le pharmacien n’a pas encore, celle parachutée !
Celle interdite à une tranche d’âge ! Celle suspendue qui pose question. Celles, géopolitiques, qu’on aimerait voir boycottées. Celle écartée, refusée, même
dans les hôpitaux.
La dose fait polémique.
Elle traduit la perte de confiance dans les instances nationales, européennes, mondiales.
Est-on donc libre de faire de la Covid-19 la première infection nosocomiale1, de mettre en péril la santé des patients et des personnels eux-mêmes ?
En France la devise de nos républiques mentionne Égalité et Fraternité. Il conviendrait de s’en inspirer pour le plus grand bien de tous, faute de quoi on reparlera
encore l’année prochaine de la pandémie, au grand dam de nos démocraties essoufflées.

Le premier trimestre est celui du Débat d’Orientation Budgétaire de la commune. C’est un zoom de la situation économique du monde à la commune en passant par l’Europe, la France et la Métropole.
Les prévisions de croissance sont pour le moins optimistes quand on voit aujourd’hui l’activité des entreprises de nombreux secteurs qui ne relèvent pas la tête. Déficits et dettes accrues en sont les conséquences. Grenoble-Alpes-Métropole prévoit une baisse des rentrées fiscales et des recettes d’activité des transports notamment, avec donc des déficits, mais ... sans impact financier pour les 49 communes !?! Cela tient plus de la méthode Coué que d’une vision réaliste.
Seyssins continue comme si de rien n’était.
Le débat budgétaire en Conseil Municipal le 21 mars permet à Seyssins Ensemble d’argumenter ses propositions essentielles pour que la commune évite
une... overdose.

1 infection contractée dans les établissements de soins

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

FÉVRIER-MARS 2021

SEYSSINS 2020, POUR UNE VILLE NATURE ET SOLIDAIRE

Depuis 2020, bien qu’elle soit accaparée par la crise sanitaire, la majorité municipale a également engagé un travail important au service des Seyssinoises et des Seyssinois, sur tous les fronts.

La première pierre, mais pas la moindre, fut de remporter le combat juridique contre ceux qui n’ont toujours pas accepté leur défaite aux municipales et usent, depuis, du procès et des attaques personnelles contre le maire. C’est le juge qui leur a rappelé, à leurs frais, que le débat d’idées n’est pas la guerre et que nous ne sommes pas aux États-Unis !

Bien plus important, le marché de la restauration collective a été renouvelé, en cohérence avec notre projet alimentaire de territoire. Nous travaillons désormais avec une petite structure locale à améliorer le goût et la qualité dans l’assiette.

En réponse à nos efforts en matière de logements et au plan d’urbanisme hérité de ceux qui nous critiquent (!), nous nous sommes engagés dans un vaste plan de Protection de nos espaces Agricoles Et Naturels périurbains (PAEN).
Avec les associations, nous avons engagé la réhabilitation du gymnase Jean-Beauvallet, pour améliorer les pratiques et réduire les consommations énergétiques.

Pour les familles, nous faisons le choix d’augmenter le nombre de bénéficiaires du service « petite enfance » en validant l’extension du CCAS ; nous visons la simplicité des démarches en municipalisant aujourd’hui l’offre périscolaire.
Nous sommes fiers, aussi, d’avoir engagé la création d’une maison de santé à la Plaine qui éloignera la menace du désert médical.

Ces jalons ne sont qu’un début de réponse à la confiance que vous nous avez accordée en mars 2020. Nos promesses deviennent des actions. Nous sommes heureux que vous soyez de plus en plus nombreux à suivre en direct les conseils municipaux, via le site de la commune. Vous pouvez ainsi estimer le niveau d’engagement de notre équipe, dans le respect et au service des Seyssinoises et Seyssinois, pour une ville nature, solidaire et innovante.
Prenez soin de vous !

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

L’année 2021 sera-t-elle vraiment nature et solidaire ?

Nous le souhaitons à tous les Seyssinois-e-s du fond du cœur.

Car cette année 2020 a été très éprouvante pour tous. Au-delà de la crise sanitaire qui nous a frappés, nous retenons la dimension mondiale de la pandémie, reflet d’une planète bien mal-en-point. Cela renforce notre conviction en l’impérieuse nécessité d’un changement de modèle de société plus économe, plus responsable et plus solidaire.

Nous pouvons chacun agir dans nos gestes quotidiens par une consommation plus locale et responsable, par une mobilité plus douce, etc. Mais les responsabilités individuelles ne peuvent pas tout et nous alertons sur les conséquences d’une urbanisation non maîtrisée dans notre commune. Devant l’ampleur des derniers permis de construire délivrés, parle-t-on vraiment de nature ou de bitume ?

Seyssins doit unir ses forces pour construire notre futur commun. Pourtant nos tentatives pour donner un avis et participer aux débats n’ont déclenché que de l’hostilité. Nous avons ainsi subi, à chaque conseil municipal, les sarcasmes et attaques personnelles de la part d’un maire incapable de supporter la moindre discussion ! Attitude indigne d’un premier édile et qui n’apporte rien aux débats de fond. Et que dire du reste de son équipe dont le mutisme cache un malaise profond devant ce comportement ! Ignorer des élus pourtant désignés par les Seyssinois et mépriser la démocratie participative semblent constituer les fondements de cette équipe enfermée dans sa tour d’Ivoire… Alors, solidaire, ou bien plutôt solitaire ?

Forts du mandat que vous nous avez confié, nous continuerons tout au long de cette année à porter haut et fort le débat et la diversité d’opinion dans le respect de notre droit de représentation. Nous espérons continuer à vous rencontrer nombreux pour débattre de notre bien commun qu’est notre chère commune !

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous contacter : inventonscollectivementdemain@gmail.com


SEYSSINS ENSEMBLE

2020… 2021...
L’année 2020 aura été pour le moins déconcertante.
Ce virus, la Covid 19, ne fait qu’une fraction de millimètre mais, au-delà des malades et des nombreux décès qu’il a provoqués dans le monde entier, il a modifié notre vie, nos relations, nos activités économiques ou de loisirs.
Nous découvrons notre fragilité mais aussi la solidarité qui s’exprime souvent, non sans difficultés, vis à vis des plus isolés.
Notre système de santé a montré ses limites à lutter efficacement contre la pandémie, que ce soit au sujet des masques et des tests.

Ce début d’année 2021 ne nous rassure pas beaucoup quand on voit les balbutiements de la campagne de vaccination. D’une certaine façon, le virus nous ouvre les yeux; les comparaisons internationales ne sont pas à notre avantage, loin s’en faut.
Pour autant il nous faut souhaiter une nette amélioration et former le souhait que le plus grand nombre puisse se faire vacciner rapidement.
Le vaccin est en effet le seul rempart, individuel et collectif, contre le virus et ses variants.

Le calendrier de publication du journal municipal nous permet de vous présenter nos vœux dans notre tribune début novembre ou début février. Nous optons pour février, plus proche de la période traditionnelle.

Nous vous souhaitons donc une très belle année 2021.
La santé d’abord bien sûr mais aussi de pouvoir retrouver des relations familiales, amicales ou professionnelles, indispensables à l’épanouissement de chacun, et des activités sportives et culturelles, nécessaires au bien-être.

Nous vous souhaitons de retrouver en 2021 ce bonheur qu’est la convivialité.
« Seyssins Ensemble » s’y emploiera avec détermination.

Vos élus vous assurent de leur soutien et de leurs pensées dévouées.

Prenez soin de vous et des autres.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

NOVEMBRE-DÉCEMBRE-JANVIER 2020-2021

SEYSSINS 2020, POUR UNE VILLE NATURE ET SOLIDAIRE

Le drame de Conflans-Sainte-Honorine nous rappelle que nous ne devons jamais baisser la garde face aux intégrismes et aux violences de toute sorte. Qu’on assassine un professeur, qu’on tue un policier, qu’on poignarde des journalistes, qu’un maire soit écrasé... c’est à la République qu’on s’en prend. Nous, femmes et hommes qui composons la nouvelle équipe municipale, sommes horrifiés du meurtre de Samuel Paty, à qui nous rendons hommage. Nous sommes aussi plus déterminés que jamais à ne rien lâcher sur les équilibres laïcs, sociaux et économiques, qui garantissent l’égalité de traitement et des chances.

C’est dans cet esprit que nous créons un comité consultatif sur les instances participatives locales. Les pratiques actuelles, portées par le Conseil des Sages, le Conseil Municipal Jeunes, le Comité Consultatif des Services Publics (CCSPL), seront interrogées. Façonner une ville accessible à tous, aider nos jeunes et nos seniors à leur épanouissement, favoriser le commerce local, soutenir l’action des associations, protéger notre environnement : nos engagements sont exigeants et transparents.

Et, impartiale, la justice a tranché. Le recours contre le résultat des élections municipales de mars 2020 est rejeté. La totalité des griefs exposés par Mme Brette pour le groupe d’opposition ICD, soutenue par Seyssins Ensemble (!), a été balayée sans réserve. Le Tribunal Administratif a jugé la protestation non-fondée. Mesure exceptionnelle, la plaignante a été condamnée au versement d’une somme de 1 000 euros. La justice confirme ainsi sans détour le résultat des urnes et condamne l’outrance des propos.

Loin des polémiques stériles, l’équipe municipale n’a pas attendu ce juge- ment pour se mettre en action. Depuis plusieurs mois, elle est tout entière à l’écoute des Seyssinoises et des Seyssinois. Avec vous toutes et tous, nous travaillons à améliorer encore la qualité de vie de cette belle commune et nous restons toujours à votre disposition.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé


INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

Faire vivre notre liberté d’expression coûte que coûte

Alors que nous venons de vivre un drame horrible avec l’assassinat d’un enseignant qui ne faisait que son métier, il est temps de rappeler qu’une démocratie ne peut exister que si elle donne à chacun la liberté de s’exprimer.

En accusant les membres du collectif Inventons Collectivement Demain d’utiliser des méthodes dignes de la Gestapo, le maire Fabrice Hugelé a encore franchi une étape dans l’agressivité et le dénigrement. Il ne supporte pas que nous permettions aux Seyssinois de connaître autre chose que sa vérité.

En humiliant les éluEs Seyssinoises de ses minorités lorsqu’elles prennent la parole en Conseil municipal et en les attaquant personnellement, il crée le doute et n’encourage aucun Seyssinois à participer à la vie communale. Tel est probablement son but. Celui de nous faire taire. Depuis l’installation de la nouvelle équipe municipale en Mai 2020, nous ne faisons que travailler et nous investir afin de faire vivre ces instances et créer un débat.

Les conseils municipaux comme les groupes de travail dans lesquels nous sommes très présents devraient être des lieux d’échanges sur les sujets d’une actualité brûlante : la transition écologique, la jeunesse à l’école et après l’école, le maintien du lien social pendant cette période de crise sanitaire difficile surtout pour les publics les plus fragiles. Mais non, nous avons affaire à une équipe pleine de certitudes, qui n’est ni dans l’écoute ni dans le dialogue.

Nous continuerons à soumettre nos propositions car elles sont définies pour mettre en action des projets citoyens. Et nous le ferons quelque soit l’attitude du maire.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Bœuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous suivre : icd-seyssins.fr


SEYSSINS ENSEMBLE

Du jamais vu à SEYSSINS

Fabrice Hugelé, Maire, et Nathalie Marguery, adjointe aux finances et au budget, ont été élus en mars 2020 conseillers métropolitains pour re- présenter la commune de Seyssins. Mais quelle surprise quand nous apprenons qu’ils ne siègent pas dans le même groupe à la Métro et, qui plus est, que l’une siège dans la majorité PS et l’autre dans l’opposition LREM !

Comment alors avoir une position commune sur les grands dossiers qui agitent notre métropole : les mobilités, l’aménagement du territoire, la gestion des déchets, la gestion des espaces naturels et de loisirs, les évènements et les équipements sportifs, la culture... ?

Ceci n’est que le résultat d’une alliance de convenance, négociée à bas bruit dans les couloirs afin de préserver une majorité sans vision claire...

C’est extrêmement choquant ! Mais nous ne sommes pas à une incongruité près...

Aujourd’hui l’actualité est ailleurs.

Nous sommes de tout cœur aux côtés des proches de Samuel Paty, professeur assassiné par décapitation pour avoir montré des caricatures du Prophète dans un cours sur la liberté d’ex- pression. Notre colère est à la hauteur de la violence de cet acte qui remet en cause les fondements de notre République et les valeurs auxquelles nous sommes attachés.

La France depuis 1982 sous François Mitterrand a connu toute une série d’attentats. Il est grand temps d’en terminer avec l’angélisme qui a prévalu ces dernières années et de prendre toutes les mesures pour mettre fin à cette barbarie, faute de quoi nous nous retrouverons très régulièrement pour enterrer nos morts.

Le COVID 19 est toujours très présent : respectez les gestes barrières et protégez-vous !


Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

SEPTEMBRE-OCTOBRE 2020

SEYSSINS 2020, POUR UNE VILLE NATURE ET SOLIDAIRE

Nouveau mandat, nouvelles marges, nouvelles méthodes

Le dernier conseil municipal a permis de pointer une situation budgétaire en nette amélioration et une capacité de financement qui progresse positivement. Ce constat est le fruit du travail réalisé durant tout le mandat passé à réaliser des économies importantes de fonctionnement et à solder un certain nombre de dossiers « toxiques ». Voilà qui augure de nouvelles marges de manoeuvre salutaires pour la commune.

Le dernier conseil municipal a été aussi l’occasion de désigner les représentants de Seyssins dans les différents organismes et institutions de premier plan : Parc du Vercors, Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC), Syndicat Intercommunal de la rive gauche du Drac... Pour la première fois de son Histoire, une équipe majoritaire à Seyssins a proposé d’associer l’opposition municipale à ce travail. Ainsi, deux postes sur les trois pour représenter Seyssins au sein de la société publique des eaux de Grenoble (SPL) des Eaux de Grenoble Alpes. C’est une première en matière de participation à Seyssins. Et sur un sujet stratégique, la gestion de l’eau. Preuve que nous voulons avancer loin des postures dogmatiques et des étiquettes politiques.

Lors du dernier conseil municipal, enfin, nous avons proposé une mesure en faveur du monde économique.
Nous avons voté un abattement de 15% de la taxe locale sur les enseignes et les publicités extérieures (TLPE), pour l’année 2020, en faveur des entreprises et des commerces locaux. Ce geste fait suite au petit coup de pouce financier en direction des familles (-15% sur la facturation des repas de restauration scolaire servis du 18 mai au 3 juillet). Ce soutien nous a paru naturel, pour répondre, à notre niveau, aux conséquences de la
crise du Covid-19.

Sans attendre et conformément à ses promesses, l’équipe municipale s’engage à défendre solidarité, emploi, qualité de vie et attractivité de notre
belle commune.
À très vite de vous rencontrer.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé

POUR SEYSSINS, INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

C’est bientôt la rentrée scolaire avec de nombreux chantiers pour les écoles. Il est important que chaque enfant, de quelque quartier qu’il soit, puisse trouver de bonnes conditions de travail, d’hygiène, d’accessibilité et de détente.

La question de la restauration collective sera un enjeu majeur dès Septembre puisque la commune devra s’engager sur un nouveau marché d’ici quelques mois. Un groupe de travail a été créé début Juillet. Nous y étions présents et sommes prêts à relever le défi.
C’est la rentrée économique, sociale et sanitaire : les problèmes liés au COVID 19 et à la canicule nécessiteront de redoubler d’attention pour tous les seyssinois-es touché-es par leurs conséquences. Cette rentrée voit la commune très impactée par les travaux du Rondeau et de l’A480. Il va falloir faire preuve de beaucoup d’imagination pour se déplacer ! Un groupe de travail sur les mobilités douces vient d’être créé par la mairie, avec appel à candidature de Seyssinois-es. Nous saluons cette initiative et nous nous investirons dans ce projet.

Toutefois, nous avons quelques doutes sur la façon d’écouter, de partager et de rendre compte du maire qui a fait preuve d’un comportement indigne vis-à-vis du groupe ICD aux deux derniers conseils municipaux alliant attaques personnelles, ironie voire même autoritarisme déplacé.
Comment ne pas douter de son souci réel de prendre en compte les propositions des groupes de travail ?

C’est la rentrée sportive et culturelle : SEYSSINS possède une grande richesse associative et propose un choix d’activités très varié. Venez au forum de la vie associative et surprenez vous ! Les élus du groupe ICD y seront présents ainsi que leurs sympathisants pour échanger et représenter tous les Seyssinois-es dans les projets programmés pour cette rentrée.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Boeuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous suivre : Pour Seyssins, Inventons Collectivement Demain : https://www.icd-seyssins.fr/

SEYSSINS ENSEMBLE

Seyssins Ensemble vous souhait une bonne rentrée, que vous repreniez la vie associative, le travail, le chemin de l’école, du collège, du lycée ou de l’université.
Prenez soin de vous et des autres car... le Covid est toujours là !

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com

JUIN-JUILLET-AOÛT 2020

SEYSSINS 2020, POUR UNE VILLE NATURE ET SOLIDAIRE

Le 15 mars 2020, les Seyssinoises et les Seyssinois se sont déplacés plus nombreux qu’ailleurs en France. Ils ont accordé une avance nette à notre liste et désigné un maire dès le premier tour des élections municipales. Ce qui est assez exceptionnel lorsque plus de deux listes se présentent. Nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont clairement choisi de renouveler leur confiance.
Nous remercions également celles et ceux qui, sans attendre, et au-delà des oppositions politiques stériles, ont répondu à nos appels durant le
confinement, pour garantir les solidarités de proximité.

La nouvelle équipe municipale réunit des femmes et des hommes aux engagements associatifs, publics… divers mais non divergents. Tous sont guidés par une seule envie : le bien vivre à Seyssins. Le projet « nature et solidaire » que nous portons, repose sur des valeurs qui fondent notre ADN : respect mutuel, écologie, solidarité, travail.

Sans attendre, nous nous sommes remis en action. Nous voulons qu’à Seyssins le Centre Communal d’Action Sociale joue une nouvelle partition en direction des familles. Nous voulons que les écoles atteignent un niveau de performance thermique et de confort adapté aux conditions climatiques actuelles. Nous voulons favoriser la convivialité dans tous les quartiers dans un esprit de village.
Ces prochaines années, nous repenserons les mobilités pour redonner aux piétons des espaces sécurisés et conviviaux. Nous déploierons concrètement
notre Plan Alimentaire de Territoire avec parents d’élèves, acteurs économiques et producteurs. Nous soutiendrons les associations qui font la vitalité seyssinoise.
Nous continuerons d’être audacieux et innovants, car Seyssins doit rester un modèle en matière de qualité de vie. Toute l’équipe municipale est
déjà mobilisée sur cet enjeu majeur, dans le respect de tous et de notre Histoire commune, à l’écoute et au service de chacune et chacun.

La majorité municipale autour de Fabrice Hugelé

POUR SEYSSINS, INVENTONS COLLECTIVEMENT DEMAIN

Abstention et confinement sans concertation, un début de mandat sous le signe de l’absence de démocratie locale

Depuis le 15 mars, date à laquelle nous avons été élus, nous déplorons le Silence Radio de l’équipe sortante. Malgré nos courriers, le groupe ICD n’a été sollicité pour aucune concertation.

Pourtant, le parti majoritaire a été l’abstention. Il faudra que le Maire s’en souvienne. Nous tenons à remercier nos sympathisant.es. Grâce à vous, nous sommes 5 élu.es ICD. Nous mobiliserons toute l’énergie nécessaire pour faire vivre et respecter la démocratie à Seyssins. Le 25 mai, alors que la loi autorise l’adoption du règlement intérieur dans les 6 mois après l’installation du conseil municipal, le maire nous a imposé de voter ce texte sans discussion préalable. Notre proposition d’une répartition plus proportionnelle des élu.es de notre groupe dans les commissions n’a pas été retenue. Nous avons assisté au rejet systématique de nos amendements. Le nombre de commissions a été réduit et les commissions extra-municipales ont été supprimées ! Est-ce déjà une volonté de réduire notre expression ?

Voici nos représentations : Catherine Brette : Urbanisme, Travaux, Eric Grasset : Environnement, Mobilités, Isabelle Bœuf : Solidarités, Services Publics, Intercommunalité et représentante au CCAS François Gilabert : Ressources humaines, Finances, Laurence Algudo : Education, Vie associative.

Nous nous engageons à porter et faire grandir les idées du collectif ICD. Le conseil municipal de Juin devrait statuer sur le budget de la commune et l’annonce par le maire de la création d’un comité consultatif. Nous serons attentif.ves à cette dernière proposition présente dans notre programme pour que le comité créé ne se transforme pas en simple outil de communication, mais soit un réel lieu d’expression des Seyssinois.es.

Le groupe ICD : Catherine Brette, Eric Grasset, Isabelle Boeuf, François Gilabert, Laurence Algudo.
Pour nous suivre : Pour Seyssins, Inventons Collectivement Demain : https://www.icd-seyssins.fr/

SEYSSINS ENSEMBLE

Philosophie

« On jouit moins de tout ce qu’on obtient que de ce qu’on espère » écrivait le philosophe Jean-Jacques Rousseau. C’était la conclusion du doyen de l’assemblée, lors de son discours d’installation du nouveau Conseil Municipal à Seyssins, le 25 mai. Ne cherchez pas trace du discours dans la presse locale, mais vous le trouverez intégralement sur notre site www.seyssins-ensemble.org

La citation s’applique bien aux effets révélateurs de la pandémie Covid-19 qui remettent en cause la mondialisation, les positions de quasi-monopoles, les choix budgétaires et les priorités stratégiques. Elle concerne aussi notre démocratie qui a connu un taux de participation anormalement bas au premier tour des élections municipales. L’abstention a été largement majoritaire dans notre pays.
Dans les deux cas la réalité est bien éloignée de ce qu’on pouvait espérer.

Le maire a été réélu et sept adjoints au maire l’ont été aussi. Depuis 2015 de nombreuses compétences ont été transférées à Grenoble-Alpes-Métropole. Le nombre d’adjoints aurait dû diminuer de façon logique. Il n’en est rien : le mille-feuille administratif prospère. Le nombre de commissions, ramené à cinq, était une de nos propositions de campagne électorale. Il eût été judicieux et cohérent d’avoir autant d’adjoints que de commissions.
Un nouveau règlement intérieur a été voté. La grande nouveauté, à l’initiative de la municipalité, est que les compte-rendus de commission seront diffusés dans les neuf jours ouvrés. Il est vrai que dans le mandat précédent les compte-rendus de commissions se comptaient sur les doigts d’une main !
Gardons espoir, la situation ne peut que s’améliorer !

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte
seyssins.ensemble@gmail.com